Trous (de sécurité)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (12 votes cast)


Me voici donc de retour pour poster toujours plus de conneries sur ce blog, après quelques jours d’absence. Je vous ai manqué ? Non allez, dites-le que j’vous ai manqué ! 😉

Bon, je vois déjà les sceptiques me dire « ouais mais les pigeons mangent pas de gruyère alors tu pues ». A ceci je répondrais d’abord que je ruissèle de sueur dans la ville la plus chaude de France et que c’est pas donné à tout le monde de sentir la rose dans ces conditions (déjà). Ensuite, le paradoxe du gruyère, ça vous dit quelque chose ? Non ? Hé bah tout est là : Paradoxe du gruyère

Oui bon okay ça n’a rien à voir avec le sujet, mais j’ai l’espoir que le mec qui voulait faire une réflexion sur le gruyère sera tellement absorbé par la lecture de cet article hautement instructif qu’il en oubliera de poster un commentaire vilain. Et toc.

Bidiou, je suis en forme moi …

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (12 votes cast)
Trous (de sécurité), 4.6 out of 5 based on 12 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

Une réponse à “Trous (de sécurité)”

  1. Je n’ai qu’une chose à dire : la feinte du paradoxe du gruyère a marché du tonnerre ! Chapô bas, Môsieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*