Très haut débit

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (45 votes cast)

J’attends la première pub qui sortira le « très très haut débit », je l’attends…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (45 votes cast)
Très haut débit, 4.6 out of 5 based on 45 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

19 commentaires à propos de “Très haut débit”

  1. De mémoire de trentenaire (30aine bien tassée même) c’est avec un modem à 9600 que je me connectais sur les BBS pour récupérer des applis MS-DOS 5. ;o)

  2. Non, mais tout est question d’unité !! après le très haut débit, on dit la fibre optique (même si c’est pas le cas …)

    C’est comme les distance !! au début, on est en km, et après, en année-lumière… franchement, où est le rapport !! Bin, c’est pour pas faire des kkm (c’est pas très poli à dire ^^)

  3. Boh sinon dans le SI tu as toujours les Mm, Gm (mégamètres et gigamètres), ça sonne bizarre mais ce serait correct :p

  4. On a plutôt de la chance, en ce qui concerne le THD : en France, on a un abonnement triple play fibre optique à 30€/mois (Free, SFR)… Aux USA (AT&T, Verizon), la même offre coûte 80€/mois (source : Wikipédia) 😛 .

  5. Je rebondis sur la dernière vignette, avec une question qui piquera chez certains (Hein nos amis les grands majors… )
    Le fait de rendre accessible à une grande partie de la population des MP3-player (et même plus) qui ont une telle contenance … c’est pas aussi un peu responsable du téléchargement illégal de MP3 ?

  6. Non, les applications les plus intéressantes du très haut débit, c’est de pouvoir héberger n’importe quel service n’importe où. Fini, les serveurs loués dans des datacentres où on ne contrôle rien du tout.

  7. Y’a que des noobs ici.
    Le minitel c’était 300 bauds, 70 en up, et c’était du très haut débit par rapport au télétype !
    #Lineplus : Et on rappelle aux gamins qu’un record en haut débit – un pigeon voyageur avec une clé USB à la patte, tip top killer, il ne manquait que la barre de progression – a été battu par un escargot tirant une charrette constituée de deux DVD double couche chargés jusqu’à la gueule. Enfin pour l’escargot c’était du débit théorique, ça tient pas bien la distance et il fallait être très près du point de distribution, mais la barre de progression était bien visible, et en bave.
    Tout ça c’était avant l’an 2000, j’ai la flemme de chercher les références sur du *papier*, alors voilà ce qu’il y a de plus proche :
    http://www.wisibility.com/index.php/post/2010/03/22/Un-pigeon-voyageur-plus-rapide-que-l-ADSL-! Le très très très très très haut débit à 500 grammes de maïs par mois.
    #MBT : moi je commandais des disquettes par la poste, ça allait plus vite. Après, DPTools nous a habitués au haut débit : je commandais des CD, ça allait vachement méga encore trop plus vite. Giga zoom le facteur.

  8. Edit : Alerte ! le point d’exclamation est nécessaire pour le lien, sinon 404.
    Hou pinaise, la prochaine RFC du W3C sera l’adoption éventuelle du http:utf8:FR-fr://

  9. L’article de ton lien semble être un vieux poisson d’avril d’après les commentaires.

  10. Oui, ça, c’est un poisson d’Avril. Mais si mes souvenirs sont bons, il y a eu un truc similaire en Afrique, et ce n’était pas un poisson.

  11. Ben non c’est pas un poisson d’avril (enfin les versions anciennes, j’ai pas trop suivi l’actualité récente).
    Si ma mémoire ne flanche pas, le premier gag était une protestation en Afrique du sud d’une entreprise qui ne pouvait transférer ses données entre deux sites avec le débit promis par le « FAI » (on n’envisageait pas encore la réplication en temps réel à l’époque), le haut débit vendu à l’époque était minitelesque, et un pigeon sur cent kilomètres (puisqu’un pigeon vole entre 60 et 90 km/h) transportait beaucoup plus de données que la liaison filaire dans le même temps sur la même distance. La démonstration a été faite, actée, j’ai peut-être encore le numéro du Virus Informatique dans la cave (les noobs, vous pouvez pas savoir, les anciens, sachez que j’ai lu Hebdogiciel et qu’un listing de ma petite personne a été publié dans 01 informatique *). Je pense que le provider a modifié sa pub ensuite.
    Le deuxième gag était juste un gag, brancher une fibre tip top sur une distance inférieure à cinquante centimètres offrait un débit *inférieur* à celle d’un escargot tractant deux DVD. De nos jours encore, on va dire deux fois 8 gigas, on oublie le temps de gravage, on oublie le montage du chariot (un crayon et une ficelle), on oublie le démontage du chariot, on oublie la copie sur le disque dur, ouh pinaise, ça passe en moins d’une heure. C’est encore difficile à battre, suffit d’y coller quatre blu-ray.
    * Je vous parle d’un temps que les moins de cent ans ne peuvent pas connaître… Avant que les revues informatiques n’impriment des URL, elles fournissaient des DVD (je crois qu’il en reste une ou deux de nos jours…). Avant d’inclure des DVDS, on y trouvait des CD. Avant les CD, on y trouvait des disquettes, si, et avant les disquettes trois pouces HD (1 méga 44, le 44 est important), on était surpris d’avoir en cadeau des disquettes SD (720 ko, pardon 720 kibis). Encore avant les disquettes 5pouces1/4 c’était le nirvana, et avant il fallait les commander spécialement, et au tout début de la préhistoire – le temps des processeurs 8 bits atteignant une fréquence se comptant en million de hertz (y’a pas de s, c’était pas tout à fait un, mais pas loin) – les revues informatiques SERIEUSES (techniquement sérieuses, pas « sérieuses pour les cravates ») publiaient des LISTINGS (comprendre le code source) sur du PAPIER, à charge pour les lecteurs de tout RE-SAISIR en évitant les fautes de frappe (puisque pour économiser du papier, les programmes les plus ambitieux étaient livrés en hexadécimal, ou plus facile en assembleur.
    Hou pinaise, les noobs ne savent même plus à quoi sert un pigeon voyageur, c’est même pas la peine de leur parler du morse, le truc qui permet de transférer des données avec un seul fil (ben vi, un bus minimal), à la terre des deux côtés.

  12. Vous pouvez me dire à quoi ça sert d’avoir 30 à 100 M si on peut pas pomper à donf sur des P2P et autres ? Parce que je veux bien que dl des distro ça va vite, mais après ça sert plus a grand chose ?
    En sachant en plus que c’est ces enfoirés de majors (AOL, universal) qui « possèdent » le gros des FAI, et c’est eux-même qui veulent interdire/filter/museler le téléchargement… Les types tiennent une carotte dans les mains, mais si tu la prends, tu te chopes un coup de chevrotine ! Cherchez l’erreur !
    Avant de bloquer les protocoles, pourquoi ne pas restreindre le débit, comme ça ça poussera les publicistes à ne plus utiliser flash, donc alléger les pages web, donc rendre inutile des TTTTHD, et par la réduire le « piratage » (qu’est-ce qu’il me faire marrer ce mot ! cf: L’histoire d’intrusion pour le soft anti-P2P d’Orange…)
    => Avec le progrès, tout fout le camp ! d’accord avec toi nat’

  13. Merci toto, je promets de ne plus dire de mal des moins vieux que moi pendant… 10 minutes. Ben vi, il ne faut pas oublier Alhzeimer.

  14. En fait, comme le « très haut débit », c’est la fibre optique, on ne risque pas de faire mieux!

  15. Domi : et le WDM alors ? C’est pas parce que le support physique est de la fibre qu’on est au débit max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*