The Big Bang Theory

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (8 votes cast)

13-11-14 - The Big Bang Theory (1) 13-11-14 - The Big Bang Theory (2) 13-11-14 - The Big Bang Theory (3)

Les rires en boîte m’avaient franchement freiné au début… Bon on s’y fait, mais je préfère quand ils sont moins poussés (genre How I met your mother) ou carrément absents (Scrubs ou The Office par exemple, où on ne nous dit pas quand il faut rire…)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (8 votes cast)
The Big Bang Theory, 4.5 out of 5 based on 8 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

16 commentaires à propos de “The Big Bang Theory”

  1. Et heureusement, il n’y en a pas sur la page du Geektionnerd. 🙂
    Je n’aime pas du tout les plages avec des players qui se mettent en marche d’office. Ils me fons sursauter à tous les coups.

  2. J’ai été très déçu le jour où j’ai vu que la parodie x ne s’appelait pas « The gang bang theory » :p (encore que j’imagine que le nom devait déjà être pris).

    Sinon, j’adhère totalement pour la remarque sur Scrubs, l’absence de rires enregistrés rend la série encore meilleure (ça saute aux yeux dans l’épisode où justement ils reprennent les codes des sitcoms habituelles)

  3. Ah, les rires en boîte, j’ai horreur de ça. Nous indiquer quand il faut rire, non mais ils nous prennent pour quoi, pour des américains ?

    Sinon, ce qui est marrant avec les blagues scientifiques, c’est que parfois ça fait un décalage avec les rires en boîte justement : Léonard raconte une blague scientifique, il n’y a aucun rire enregistré mais je ris, là-dessus Penny fait une tête montrant qu’elle n’a rien compris, et à ce moment seulement il y a des rires enregistrés.

  4. A préciser quand même qu’a la base se sont des vrais rires. La plupart des scenes étant enregistrées devant un public, les rires sont enregistrés en même temps.

  5. @Troy06
    Tu es certain de ça ? Je sais que c’est vrai pour certaines séries (genre sur l’épisode final de Spin City ils faisaient un plan sur le studio complet avec le public).

    Mais sur Big Bang, j’ai déjà eu l’impression d’entendre des « motifs » de rires qui revenaient (genre un où on entend un mec avec une voix assez grave faire « oh-ooooh » en fond – oui bon dit comme ça c’est pas très explicite, mais ça se reconnait).

    En plus les rires me semblent quand même un poil trop systématiques et « rythmés » (genre une réplique / un rire / une réplique / un rire) pour être réels. Après c’est vrai que les américains ont le rire facile, mais bon…

  6. Dans les bonus du blu-ray, on voit une séance d’enregistrement qui se fait effectivement en public; après, ça e les empêche pas d’en rajouter (peut-être), mais perso, ça ne me gène pas plus que ça.

  7. Ah, content de ne pas être le seul à être sensible sur ces rires. Pour ma part je pense aussi que c’est des rires enregistrés. Des fois il y a des blagues ‘crescendo’ et le public rigole tout à la fin alors qu’elle sont déjà droles avant.
    Sinon ce serait pas la 1ere fois qu’on voit les 3 geeks en même temps ? Ça se fête ? 🙂

  8. perso les rires en boite, même si ce sont des vrais personnes à la base, je trouve ça totalement ridicule et abrutissant. Les producteurs se sentent obligés d’en mettre de peur que les téléspectateurs ne rient pas ou quoi? D’ailleurs j’ai arrêté de regarder The Big Ban Theory à cause de ça…

    Sinon, cet article m’a fait pensé à celui que Ploum à posté récemment: http://ploum.net/je-suis-passe-a-la-tele/

  9. Disons tout de même que les blagues scientifiques, elles étaient surtout concentrées dans les 2 premières saisons…

    Après c’est vite passé en caca-pipi, et gros foutages de gueule des pauvres nerds alors qu’au début c’était bon enfant.

    De même, je trouve qu’ils donnent une très mauvaise idée de la façon dont les scientifiques travaillent vraiment.

    Mais bon au final peu importe, ça reste divertissant et moins bête que ce qu’on nous sert habituellement…

  10. Il y a 2 types principaux de sticoms. Les multi cameras, et les single cameras. Les multi sont le plus souvent tournés (comme rappelé au debut de la plupart des premiers épisodes de Cheers)devant un public, un peu comme une pièce de théâtre en fait. Ce qui explique souvent le nombre de décors limité, et le petit nombre de scènes en extérieur. Les single cameras (Scrubs, The Office) sont faites en studios fermés.

    Les rires originaux dans ces séries ne sont pas enregistrés, il arrive que le volume des rires soit trop élevé et qu’ils dérangent le bon déroulement télé de l’épisode, et donc à certains moments, on remplace ces rires par des rires enregistrés. Quand on regarde ces séries en VF, les rire live ont disparu, car la bande son originale est remplacée par le doublage. On rajoute alors des faux rires, ce qui donne un effet encore plus faux et désagréable à la VF.

    Voilà, sinon je trouve que l’article est bien vu, surtout la partie sur le générique 🙂

  11. Rires captés à l’enregistrement ou sur bandes, de toutes façons ça ne change pas grand chose : le public rit quand l’animateur de salle lui dit de rire.

  12. Je vais rejoindre Nestor, TBBT a cessé d’être drôle à partir de la saison 3, il n’y a plus de blagues nécessitant un minimum de culture scientifique, au contraire les personnages ressemblent de moins en moins à des scientifiques et de plus en plus à juste des types bizarres. D’ailleurs l’ajout de deux nouveaux personnages prouve bien qu’ils sont en perte de vitesse.

    Futurama propose bien plus de blagues de maths et de sciences, avec même une propriété de la théorie des groupes démontrée spécialement pour un épisode.

  13. @Gee : « Après c’est vrai que les américains ont le rire facile, mais bon… »

    En fait, c’est un cercle vicieux. Les sitcoms sont beauuucoup plus nombreuses outre-Atlantique que ce qui parvient jusqu’à nous, et les Américains de base en sont submergés. Tant et si bien que de nombreux Américains sont formatés pour rire comme dans des sitcoms.
    À l’époque où nous vivions aux États-Unis, mes parents étaient allés voir Les Misérables au cinéma. En sortant, ils avaient envie de se tirer une balle : les Américains rigolaient toutes les trois répliques, comme dans une sitcom.

  14. On est sûrs que c’est joué devant une vraie audience grâce aux « bloopers ». J’ai oublié la scène, mais Leonard fait une référence relativement geeky, et l’audience dit « yeaaah! » ou un truc du genre. L’acteur s’interrompt, regarde le public et dit « What, really?! Ô_o »

  15. Bon on s’y fait, mais je préfère quand ils sont moins poussés (genre How I met your mother)
    C’est marrant de prendre cette référence puisque ces 2 séries ont des méthodes d’enregistrement totalement différentes

    TBBT enregistre l’épisode devant public, c’est une grande scène style théâtre avec l’apart et les acteurs jouent devant le public (j’ai découvert cette disposition quand j’étais plus jeune avec un épisode spécial du Prince de Bel-Air). Ce type d’enregistrement à pour effet de ralentir un peu le rythme de la série puisque les acteurs attendent la plupart du temps que le public ait fini de rire avant d’enchainer (la raison pour laquelle j’ai faillit passer à coter de TBBT).

    Dans HIMYM, puisque la série se base beaucoup sur des flashback, ce système d’enregistrement en public n’était pas possible. L’épisode est donc monté un première fois puis est diffusé à un public de sitcom classique où on enregistre les rires pour le montage télé définitif. On y gagne en dynamisme puisque les acteurs n’ont pas le blocage « j’attends le public pour enchainer sur ma scène ».

    Sinon, concernant TBBT, j’aime toujours autant même si j’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus d’épisodes « filler » qu’avant et que du coup l’histoire n’avance pas tant que ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*