Sac à dos

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (7 votes cast)

13-12-26 - Sac à dos (1) 13-12-26 - Sac à dos (2)

Je ne porte plus vraiment de sac à dos, mais quand ça m’arrivait (« monsieur, il faut laisser votre sac à l’entrée »), j’avais le geste qui sauve : quitter le magasin en leur signifiant qu’ils avaient perdu un client. Ils n’en ont sans doute pas grand chose à faire, mais hors de question que j’aille filer du pognon chez des gens qui me considèrent comme un voleur potentiel avant d’être un client à respecter.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (7 votes cast)
Sac à dos, 5.0 out of 5 based on 7 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

12 commentaires à propos de “Sac à dos”

  1. Portant fréquemment les deux (sac a dos et sacoche en bandoulière) c’est une expérience qui m’arrive très fréquemment: le vigile met systématiquement un coleçon en plastique moche a mon sac a dos (mais a une seule de 4 poches poche) et jamais a la sacoche (d’ailleurs les coleçons en plastique moche mériteraient un article a eux seuls, tellement cette idée est stupide)

  2. Le coup de pression sur le thème « Pourquoi aurais-je plus confiance en vous que vous en moi ? » en mettant un bordel maximal et en faisant venir la police, c’est très drôle, et c’est plus efficace pour leur faire perdre de la clientèle. Et le match retour quand ils veulent voir le contenu du sac est très drôle aussi, surtout si on a le temps de bien leur pourrir la vie.

  3. Sachant qu’ils n’ont pas le droit de nous refuser d’entrée dans le magasins, tu t’en fou et tu rentre quand même.

  4. C’est bien vrais, ils ne peuvent pas te refusé l’entrée. Et comme j’ai toujours mon petit couteau suisse sur moi, leur machin en plastique à généralement sauté 10 mètres plus loin =)

    A noté qu’ils ne peuvent pas non plus te demander de laisser ton sac dans un cassier ou à une caisse. Et que si quelque chose arrive à tes affaires, ils ne seront jamais tenu légalement pour responsable. Aussi faites bien attention.

  5. depuis qud j’ai depassé les 25 ans, on m’emmerde effectivement beaucoup moins quand j’ai un sac a dos.

  6. Je n’ai pas souvent été emmerdé comme ça avec mon sac à dos, mais ça m’est arrivé une fois, et si j’ai bien accepté que le vigile mette un serre-fil sur la poche principale, je me suis bien amusé en lui faisant remarquer que ça ne la fermait pas vraiment vu le type de fermeture. Et à la sortie, je me suis encore plus amusé en lui évitant d’aller chercher une pince coupante : Attendez, j’ai de quoi le faire moi-même, avec les ciseaux de mon couteau suisse.

  7. J’en vois souvent, en entrant dans des supermarchés, des gens que les vigiles font chier avec les sacs divers et variés, et aussi les casques de moto. Mais moi, curieusement, je rentre tranquille avec le sac à dos et le casque, et personne me dit jamais rien. Occasionnellement la caissière demande à voir l’intérieur du sac, mais uniquement la partie principale. Si on ajoute à ça le fait que bien souvent les caméras de vidéo-surveillance ne couvrent pas la totalité du magasin, on en conclut que je pourrais très facilement voler pas mal de trucs…

  8. C’est très à la tête du client en fait. Il est assez rare qu’on me demande de laisser mon sac à dos. Les rares fois où on me l’a demandé, j’ai répondu:
    « J’ai un MacBook Pro à 4.000€ là-dedans et je travaille pour [insérer ici un organisme officiel genre police/douane/ministère/…] et je ne suis pas autorisé à laisser sans surveillance, que ce soit dans la voiture ou dans votre consigne. »
    En général, ça calme. Si ça ne marche pas, je m’en vais.

    Mais surtout, quelle que soit la politique du magasin, il y a une façon de le dire. Je me souviens d’être entré chez Harrods un jour avec mon appareil photo autour du cou. Un vigile m’a expliqué que les photos étaient interdites dans le magasin et m’a demandé de ranger l’appareil dans mon sac mais il était tellement poli que j’ai obtempéré directement. A l’inverse, chez Media Markt, les vigiles aboient plus qu’ils ne parlent et on l’impression de se faire agresser. Pour cette raison ainsi que pour le manque de service après vente, je ne mets plus un pied dans cette chaîne.

  9. Oui, je déterre…

    Personnellement j’ai toujours un sac à dos et je ne m’en sépare sous aucun prétexte.
    La supérette du coin a un jour eu la bonne idée de donner comme consigne au vigile de demander aux gens de laisser leurs sacs à l’entrée.

    Quand il m’a demandé de le faire, je lui ai dit « Ah ? Bon ben au revoir ».
    Il se trouve que le gérant du magasin était là ce jour-là, il est venu voir le vigile et a dit « Non mais c’est un habitué, laissez-le entrer avec ».
    Comme quoi, parfois ça peut leur faire quelque chose de perdre un client.

    Bon, dans un magasin comme le Leclerc ça marche moins tout de suite, mais là je fais la sourde oreille quand le vigile m’interpelle, en général ça marche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*