Quotas dans le foot

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (19 votes cast)

Voilà voilà… De toute façon vous savez déjà ce que je pense de ce sport, diagnosis non ? :p

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (19 votes cast)
Quotas dans le foot, 4.6 out of 5 based on 19 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

7 commentaires à propos de “Quotas dans le foot”

  1. Ça doit être le milieu mais le parallèle avec le quota des grandes écoles est le truc que j’ai le plus attendu, et celui la est vraiment inacceptable . . .

  2. Hello, ça me rassure de voir que j’aime les logiciels libres et pas le foot et que je ne suis pas le seul à avoir ces deux défau.. heu qualités !
    En tout cas, j’adore tes dessins et les textes qui vont autour et ça m’a carrément envie de remettre en route un blog rien que pour mettre le lien de ce site dans mes liens !
    Je suis fan !

  3. je pense que le football est un bon sport, bien que je ne m’intéresse que peu à lui (histoire d’avoir de quoi discuter avec mes potes quoi…), cependant pas le foot français avec des stars payées des millions pour faire gréve et des scandales tous plus débiles les uns que les autres

  4. Euh… Si tu regardes les budgets des championnats nationaux européens, le dernier est quand même le club francais (Lille).

    En 1er on a le barca, suivi de manchester et apres je sais plus (ptetre Milan ou un italien), un autre et on arrive à Lille. C’est pas que je m’intéresse au foot, mais c’était dans le journal il y a quelques jours.

    Comme quoi, le foot francais n’est pas celui ou il y a le plus de pognon (les pauvres, qu’est que sa doit être chez eux…)

    Tous les « grands » footballeurs connus sont payés des millions :/ (apres, en soit, des mecs qui courrent derriere un ballon et qui s’effondrent au moindre contact, on aime ou on aime pas, mais le pognon il y est :p)

  5. Cette histoire du pognon et des footeux, il faut arrêter de regarder par le petit bout de la lorgnette. L’argent qu’ils gagnent n’est pas pour courir après un ballon, mais pour leur impact publicitaire, un aspect spéculatif et de valeur refuge (comme l’or, le bâtis, l’art, etc.). Mais la roue tourne, actuellement, coupes du monde (2010 et 2011) et meilleures valeurs obligent; les marketeux sont passés sur le foot féminin et le rugby et vont surement autant pourrir leur image 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*