No Marseille for old Gnu

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.3/5 (18 votes cast)

Article publié sur le Framablog.

Bah quoi, Régie des Transports de Fucking Marseille, ça rend pas bien ? :p
(Oui, c’est le premier truc auquel j’ai pensé en lisant leur sigle. Mais je me soigne.)

Bon, pour être honnête, la principale raison du refus de Gnunux dans ce cas-là est – comme souvent – la faible compatibilité des applications demandées. Cercle vicieux puisque tant qu’aucune grosse organisation ne migre, aucune boîte n’a d’intérêt à développer des applications pour…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.3/5 (18 votes cast)
No Marseille for old Gnu, 4.3 out of 5 based on 18 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

8 commentaires à propos de “No Marseille for old Gnu”

  1. Heureusement pour ouvrir les docx il y a le « firewall de Christine » openoffice!!
    Pour ce qui est de Linux en entreprise, outre les problèmes d’applications il y a aussi les problèmes de drivers, notamment pour l’impression… dommage

  2. @FredBx -> Oui, je voulais préciser d’ailleurs en commentaire qu’utiliser Windows n’était pas incompatible avec utiliser des logiciels libres par la suite, je n’y ai plus pensé au moment de publier l’article.

  3. Et puis c’est déjà une avancée dans le sens ou ils ont penser à utiliser GNUNUX pluôt que Windows ^^ Bientôt, le pas sera franchi !

  4. pensé, plutôt, vous aurez corrigé par vous même ! Mais il est pas encore 8h chez moi, alors vous m’excusez 🙂

  5. J’adore le titre faisant référence au film des frères Coen 🙂

    Pas mal le coup de la RTFM, je ne connaissais pas.

  6. > Bon, pour être honnête, la principale raison du refus de Gnunux dans ce cas-là est – comme souvent – la faible compatibilité des applications demandées. Cercle vicieux puisque tant qu’aucune grosse organisation ne migre, aucune boîte n’a d’intérêt à développer des applications pour…

    Et Wine ???

  7. Bon, pour cette fois, c’est raté. La prochaine étape est d’imposer des logiciels multiplateformes au prochain marché des logiciels métiers … Et pan ! (on peut toujours rêvé non ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*