Movim

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.2/5 (15 votes cast)

Framarticle de la semaine. Et pour info, Movim signifie « My Open Virtual Identity Manager« .

On m’avait d’ailleurs reproché de m’inscrire sur Twitter au lieu de Identi.ca (équivalent libre de Twitter, déjà en activité contrairement à Movim). Je me suis finalement inscrit sur ce dernier également, il faudra que je synchronise le tout…

Pour faire bref, on serait bien content que Movim remplace Facebook, mais ça semble impossible vu l’ampleur de la tâche… Enfin, ça ne coûte rien d’essayer, qui aurait cru que Gnunux grignoterait autant de parts de marché sur Dodows ou, dans un cadre moins marginal, Firefox sur IE.

Un beau projet à suivre donc 🙂

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.2/5 (15 votes cast)
Movim, 4.2 out of 5 based on 15 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

6 commentaires à propos de “Movim”

  1. Pour comprendre l intérêt de ne pas utiliser FB, suffit de voir les changements de politiques entre 2005 et 2010 :
    http://mattmckeon.com/facebook-privacy/
    impressionnant…

    Dans les solutions libre,
    il y a aussi le matériel, et la non-centralisation.
    c.f. less microserveur style SheevaPlug chez soi, reliés entre eux http://www.numerama.com/magazine/15714-peut-on-imaginer-un-facebook-libre-et-decentralise.html chacun a un petit serveur perso,
    et ses info sont partiellement copiées chez ses amis (sauvegardes/accès possible si serveur perso off/réduction de la bande passante et des temps de chargement)

    Ou plus classique, NoseRub
    http://noserub.com/download/

    Vu ces différentes solutions… le pb qui va se poser, est la centralisation :
    Et pour centraliser les twitter-like (identi.ca avec status.net ou pino) ou FB-like, il y a empathy/telepathy (empathy utilise les protocoles de telepathy) qui centralise les différentes messageries instantanées et services sociaux.

  2. Rétroliens : Diaspora - Le Geektionnerd

  3. Personne pour faire remarquer que primo la licence GNU Affero General Public Licence oblige juridiquement Movim et tout hébergeur de logiciel Movim (copyleft oblige) a distribuer le code utilisé (par git, bzr ou autre par exemple), et que secundo Movim se base sur XMPP, qui peut à lui seul remplacer IRC, le web, MSN, Skype, qui est fédéré, ouvert, extensible, et se base sur les mêmes principes que le mail (« login@host.tld »), ce qui fait qu’au fond c’est un peu comme un webmail pour Jabber (comme l’est Jappix) mais avec des fonctionnalités FB like en surcouche (comme le fait Diaspora et GNU social) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*