Microsoft Minecraft

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (5 votes cast)

14-09-22 - Microsoft Minecraft (1) 14-09-22 - Microsoft Minecraft (2)

Article participatif proposé par r0u.

Je peux comprendre les problèmes rencontrés par Notch, mais cette solution est juste incompréhensible et sacrément pourrie. Sérieusement, j’ai acheté ce jeu parce que c’était un studio indépendant et qui me semblait éthique (malgré la licence non-libre) et je sens, comme l’a prédit SebSauvage, que je vais me retrouver avec un compte Windows Live d’office… Beurk.

Ça me rappelle l’Oculus Rift monté grâce à la communauté et vendu à Facebook… Moralité : ne jamais donner de pognon pour un projet non libre, aucun moyen d’être sûr de ne pas se faire arnaquer au final.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (5 votes cast)
Microsoft Minecraft, 4.6 out of 5 based on 5 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

7 commentaires à propos de “Microsoft Minecraft”

  1. Gee avec un compte µ$. C’est bon ça !!! 😀

    PS : Ben j’ai bien fait de ne jamais m’intéresser à ce jeu ! ;p

  2. @Olivier
    Oh tu sais, j’en ai déjà eu un quand j’étais ado : une bonne vieille adresse Hotmail pour aller discuter sur MSN :p

  3. Oué, mémé chose. J’ai acheté car il devais être libre une fois que le gas aurai récolté assez d’argent. Et même sans être libre, il n’été pas trop chiant, on pouvais faire des plugins, …
    Le je me tourne vers des alternatives libres, comme je l’ai fait avec skype qui est devenu pourri après sont rachat par microsoft.

  4. C’est sur que c’est triste mais l’appât du pognon…
    Je trouve que c’est quand même moins fistant (néologisme) que le coup de l’oculus rift, les heures de jeux passées sur Minecraft valent bien quelques euros.
    Par contre, en parlant des clons libres, j’ai justement peur pour eux. Autant mojang n’avais pas l’air de trop s’en soucier, mais Microsoft risquent d’avoir un point de vue différent.

  5. Je ne connais pas les détails du business modèle de Mojang, mais j’imagine que les licences Minecraft représentent la principale source de revenus. Libérer le jeu aurait sans doute remis en question l’existence meme de l’entreprise, et mis les développeurs au chômage. Alors certes, l’intérêt de la communauté prime peut être sur le sort de quelques individus. En tout cas la on conserve l’équipe de développement qui a fait le jeu. Faut juste espérer qu’elle ne soit pas trop aliénée par le nouveau patron…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*