Livreur

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (18 votes cast)

13-11-27 - Livreur (1) 13-11-27 - Livreur (2)

Bien sûr, therapy toute ressemblance avec des situations étant déjà arrivées serait totalement fortuite.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (18 votes cast)
Livreur, 5.0 out of 5 based on 18 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

22 commentaires à propos de “Livreur”

  1. Une fois un livreur est passé alors que j’étais bien à la maison.

    M…
    Mais…
    Vous faites quoi ?
    Et pourquoi vous portez des blouses ?
    Ah non, pas la piqûreuuuuuuuuuhhhhhhhhh.

  2. @le hollandais volant
    oui, moi aussi. Je m’en suis rendu compte en lisant l’avis de passage glissé sous ma porte.

    Bon de temps-en-temps, j’en ai un qui sonne. Voire même, cas extrêmement rare, qui sonne ET QUI ATTEND. Pas longtemps, certes, mais l’effort est là.

    Comment ça menteur ? Mais non, je vous jure. Après quatre passage et 3 engueulades + une menace de poursuite judiciaire, leurs patrons leur demandent de faire leurs boulots.

  3. @ LeHollandaisVolant : ça m’arrive souvent avec les recommandés délivrés par mon facteur : je trouve un avis de passage alors que je suis bel et bien présent, à croire que si on habite au fond de la cour alors que la boîte aux lettres est au portail, on est déconsidéré (ou alors -je n’ose l’envisager- que le facteur n’est qu’une grosse feignasse qui ne veut pas bouger son cul pour faire 10m).

  4. Je dois être tombé sur le seul livreur incompétent de France, il a pris l’initiative de m’appeler du fait de mon absence, (je bossais, et changer l’adresse de livraison n’était pas possible avec leur service téléphonique avant premier passage) et a convenu avec moi de déposer le colis dans ma boite au lettre pour que je puisse l’avoir au plus vite.

  5. @Gee : Et encore, là il a l’air de passer *dans* le créneau horaire prévu !

    Bon, l’excuse la plus foireuse que j’ai jamais entendu de la part d’un livreur, qui était passé déposer un avis de passage sans même vérifier si on était là, et que ma mère avait réussi à entendre et à rattraper dans la rue pour l’engueuler : « Vous n’avez pas de sonnette mais un heurtoir, ce n’est pas standard, je ne pouvais pas sonner. »

  6. Et bien si la situation est vraiment comme ça, je ne regrette pas d’avoir émigré en Suisse! Ils sonnent (deux fois comme dans le film) et montent même l’escalier!

  7. Le plus drôle, c’est le livreur d’avis de passage colissimo : il passe les livrer 2 fois de suite.
    Et parfois, il se trompe, et laisse un paquets ( par inadvertance, certainement) dans la boites aux lettres.

  8. Résultat : connaître son facteur ça a du bon. J’ai toujours mes colis livré jamais d’avis… Enfin, ça me dédommage des nombreuse fois où quand j’habitais marseille, le facteur avait le flemme de faire 4 étages à l’ascenseur pour livrer le colis (par contre il avais pas la flemme de les monter quand il s’agissait de refourger son calendrier de merde, faut pas déconner) et laissais directement l’avis (et je pourrais encore parler longuement des mec du guicaht pas plus aimable que leur collègue facteur, qui refuse de bouger leur cul de leur put1 de chaise pour aller récupérer un colis derrière (soit disant pas la le colis, pourtant après l’avoir engueuler pendant 15 minutes, elle a dédaigner bouger son gros popotin de fonctionnaire surpayer, et oh, miracle il était bien la !!))

  9. @Kikilancelot : vos propos me semblent dépasser la limite. Ce qui est excessif est insignifiant.
    Dites-moi les Geeks : avez vous pensé à vous faire livrer sur votre lieu de travail ou sur un relais colis ?

  10. Conseil : laissez de temps en temps un sachet de bonbons dans votre boite aux lettres avec un mot pour le facteur quand vous attendez un colis, depuis que je fais ça, plus de soucis d’adresse incomplète ou autres conneries, si le colis arrive jusqu’au bureau de poste, il arrive jusqu’à ma boite aux lettres 🙂

  11. Alors pour les relais-colis, ils ont réussi à être cons aussi.
    Dernièrement, j’ai eu un message sur le site de suivi « relais fermé ou n’acceptant pas les livraisons l’après-midi ». Le relais étant à 2 pas de chez moi, j’y suis allé, il était bien ouvert et acceptait les livraisons l’après-midi… Donc en gros, le livreur n’avait pas envie de faire un détour par là et n’est tout simplement pas venu.

    Non franchement, on n’est à l’abri nulle part.

    (Le lieu de travail ça peut être la solution, sauf si ton colis est un truc que tu n’as pas trop envie que tous tes collègues sachent que tu as commandé :p )

  12. @Il Palazzo-sama : c’est à quel moment que tu t’es réveillé ? 😉

    @Mimi : Sécurité oblige, impossible de livrer sur le lieu de travail…

    @Manu : L’avantage avec ce livreur là c’est qu’il te prévient que tu n’étais pas là au moment de son passage en semaine, donc il se dit « vu qu’il est pas là aujourd’hui il sera encore certainement pas là demain mais je garde le colis avec moi » Comme ça si le premier passage a lieu le jeudi, tu ne peux récupérer ton colis le samedi matin que 9 jours plus tard ! Pratique.

    Moi j’ai l’avantage d’avoir un point dépôt de colis près de chez moi. Un « Petit Casino » ouvert jusqu’à 20h, ouvert le dimanche. Pratique quoi. Sur ma boite j’ai écrit que je veux qu’on dépose mes colis là-bas. Mais le facteur lui il veut pas. Il préfère que j’aille à La Poste. J’adore.

  13. Le point relais les gars !

    c’est moins cher, plus écolo et surtout pas d’obligation de donner son adresse et ses horaires à la NSA … !

  14. Perso, UPS ne m’a jamais fait le coup et mon livreur habituel repasse le midi si on est pas là le matin (quand ma ville est desservie).
    Par contre La Poste, heu, entre la fois ou on à vu le gars à scooter qui s’enfuyait après avoir lâchement déposé un avis de passage et les disques dur qui arrivent après avoir été torturés …

  15. Les livreurs, je les aime ! Pourquoi ? Parce que je ne commande jamais rien, mais je réceptionne les colis des autres. Le meilleur, c’était l’ordinateur tout neuf tout beau des voisins d’en face, un couple de petits jeunots. Le livreur a sonné chez eux, ils étaient absents ; il sonne chez moi, j’étais là et le monsieur m’a laissé le tout, m’a fait signer. Comme je suis honnête, j’ai restitué la marchandise aux destinataires dès leur retour. Ils étaient un peu surpris tout de même.

  16. Perso, un livreur a réussi à livrer mon colis dans la ville voisine de la mienne, dans la rue de même nom que mon domicile. On leur apprend, dans leur école, qu’on peut retrouver des rues au nom identique dans différentes villes ?
    Le pire, c’est que la personne qui a reçu le colis n’a pas levé le petit doigt pour essayer de me contacter. Sympa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*