Libre (logiciel)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (10 votes cast)

N’oubliez pas le Concours d’Anniversaire du Geektionnerd ! Envoyez vos scénarii à geektionnerd@gmail.com !

Framarticle de la semaine.
Depuis le temps que je parle de logiciels libres, il était temps de mettre une des définitions dessus 😉

J’ai d’ailleurs récemment testé Trisquel en machine virtuelle, une jolie distribution GNU/Linux certifiée 100% libre par la Free Software Foundation, basée sur Ubuntu. Très prometteuse, fonctionne très bien, et beau design (ce qui est assez rare pour être signalé, parfois on a l’impression que si c’est pas assez moche ça n’a pas l’air assez underground – cf Debian et son logo rose gerbifiant sur fond bleu, et pourtant je suis un debianiste convaincu…). Bon par contre, ça restera en virtuel, parce que, comme dans l’article, ma carte wi-fi n’a pas de drivers libres, et que je peux difficilement m’en passer…

Mais un jour, je serai liiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiibre ! :p

(Et au passage j’espère que vous avez apprécié le poisson d’avril d’hier qui était très crédible.)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (10 votes cast)
Libre (logiciel), 4.6 out of 5 based on 10 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

5 commentaires à propos de “Libre (logiciel)”

  1. Excellent ce blog, tout comme ces définitions =)
    Je n’ai pas pu m’en empêcher, je les ai ajoutés sur mon propre blog.

    C’est un plaisir de découvrir un blog de qualité que je m’en vais ajouter à mes favoris.

    Je n’ai pas pu m’empêcher de me faire la remarque pour « privateurs », j’ai souris en voyant le dernier texte ^^

  2. Je me permets quand même de rajouter mon gravillon à l’édifice…

    le libre ce n’est pas de l’open source, le libre IMPLIQUE l’open source

  3. Je trouve dommage que debian ne soit pas dans la liste de la FSF car le contrat social est (pour moi) équivalent à la philosophie libre. De plus, les blob non libre du noyau sont retirés (mais, certes, on peut les réintroduire en ajoutant non-free à son sources.list et en les installant spécifiquement). C’est un choix pragmatique. Par défaut, l’os est 100% libre. Mais en cas de besoin (ex wifi), on se retrouve pas dans la mouise. C’est vrai, idéalement, il y aurait une alternative libre pour tout. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

  4. TOETIP : peut-être qu’ils se vengent de Debian qui considère la GFDL comme non-free ?

  5. Rétroliens : C’est quoi, le libre? | Libre sous la nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*