Labs (olument navrant)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.1/5 (23 votes cast)

Article pour le Framablog.

Pfff, que dire de plus ? Qu’en plus de cela, comme d’habitude, ce sont les gens qui veulent t’apprendre une pseudo-moralité sur Internet qui se comportent comme des goujats… Toujours avec votre pognon, bien entendu (ça pourrait être pire, on pourrait être en période de crise).

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.1/5 (23 votes cast)
Labs (olument navrant), 4.1 out of 5 based on 23 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

5 commentaires à propos de “Labs (olument navrant)”

  1. Heu, le lien Framablog il est pas net ( c’est plus un org)

    ( bon, ok, je n’ai pas de talent pour faire des jeu de mot, mais j’essaye)

  2. Ils avaient pas déjà fait exactement la même chose pour une autre loi l’année dernière ? x’)
    Un pseudo-débat vite fait histoire de dire qu’on a entendu le peuple et on suit la feuille de route du début…

  3. Salut à tous les machots !! Salut aux pro-debian et anti-buntu (troll ??? mais non !!!)

    Ma question est simple : quel est le risque réel de la loi hadopi contre la GPL, ou plus largement contre les licences libre ??? que ce soit les logciels, comme la musique, les images, les textes ???

  4. @Anarchotux : à priori, aucun. Mais elle est faite pour engraisser les gros huiles de la SACEM and co, sous prétexte de protection contre le piratage. Elle aide les majors et le ©, mais pas les licences libres si elles sont enfreintes (et pas forcément les artistes, c’est surtout faits pour les Pascal Nègre).
    En gros :
    « T’as piraté le dernier Lorie ? Vite vite sale pirate, on te coupe Internet et tu vas en prison sans passer par la case départ ! »
    « Une député UMP utilise une image libre (pas de droits hein) sans citer sa source ni respecter la licence ? Pas grave, personne ne le verra ! »

    LOPSI c’est différent. Sous prétexte de lutte contre la cyber-pédophilie, on instaure un filtrage du net (d’ailleurs les associations de lutte contre les messieurs aux grands manteaux et aux bonbons râlent contre cette loi, parce que les réseaux parallèles à la Freenet existent aussi, et le filtrage n’impressionne absolument pas les cinglés).

    HADOPI instaure aussi des trucs débiles, comme le délit de non-sécurisation. Avec ce truc, Madame Michu devra mettre en place un cryptage WPA TKIP+AES, avec une clé de 600 caractères de long et installer un spyware gouvernemental non-libre pour prouver son innocence si un voisin se connecte à son WiFi pour télécharger Terminator 56.
    Dernières choses : les sites HADOPI sont bourrés de failles, mais bon. HADOPI a coûté 12 millions d’euros.

  5. tu te trompe gee, on a toujours droit de se poser des questions. Par contre, de là à obtenir des réponses… C’est pas la même chanson 😉

    Je pense que commotion va leur donner mal au crane 😉
    (je l’avais pas placé la dernière fois que j’en ai parlé :p)