9 commentaires à propos de “Google VS France”

  1. Tiens, je ne connaissais pas Qwant, je vais regarder ça.

    Le dessin n°2 mérite une cacahouète, ça lui donnera de l’énergie pour demander plus fermement les impôts. Et pas qu’à Google.

  2. En moteur de recherche français, il existe déjà Exalead… (qui après quelques tests comparatif semble moins mauvais)

  3. Pour le fonds, déjà c’est 60 millions réparti sur 3 à 5 ans, non renouvelable, et ce fond, c’est une « aide à la transition numérique ».

    Et puis les 60 millions, on peut les comparer avec le chiffre d’affaire de toute la presse française, ça fait bien peu comme somme. Même, c’est vraiment ridicule.

  4. Merci pour l’info sur Qwant. Je connaissais pas non plus. Pour le logo, on repassera mais pour la présentation il vaut le détour.

    J’ai adoré la seconde vignette. Juste excellent, et tellement vrai !

    @Coq : J’ai un peu de mal aussi à comprendre cet acharnement actuel sur le vilain gros Google. Ses vrais que ses potes FB, Windaube, LaPomme et consort font tellement mieux. On devrait peut-être leur filer la médaille d’honneur ! Comme ça là, pour rire. Et en profiter pour leur filer le chèque qui va avec pour les remercier. Faut dire aussi qu’on leur en file si peu des chèques…

  5. @ Accord Google – Presse :
    J’aime bien la conclusion de l’article de Numérama.

    @ obligations fiscales :
    Ne serait-ce pas une vengeance d’Aurélie, suite à la conclusion de l’article de Numérama cité précédemment ?

    @Qwant

    Développé en toute discrétion depuis deux ans par une équipe française, avec « un investissement de quelques millions d’euros », et ouvert mercredi au public

    En pleine crise économique, 5 gus dans un garage réussissent à lever suffisamment de fonds pour lancer un moteur de recherche…
    Où est l’arnaque ?
    Ne sommes nous pas en pleine crise économique ?

  6. Olivier : je pensais également à des sociétés comme Total, suffisamment grosse et générant suffisamment de bénéfices pour payer des gens dont le boulot est de soustraire ces bénéfices aux impôts. C’est un classique.

    BibiSky51 : heureusement que même en période de crise certains peuvent encore investir, sans ça ce n’est plus une crise mais la faillite d’un système. La crise ne met pas 100% de la France sous le seuil de pauvreté.

    Quant à Qwant il s’avère à l’heure actuelle qu’il utilise Bing et Wikipedia pour s’approvisionner. Rien de révolutionnaire dans le contenu donc, en attendant que leur propre moteur arrive à maturité. Niveau présentation en revanche c’est original et assez pratique à l’usage.

    Nodel : DuckDuckGo si tu te renseignes ce n’est qu’un Google rebadgé. On en a parlé sur le forum Debian-fr et ça ne donne pas spécialement envie de s’en servir.

  7. En fait le problème de Qwant pour le moment, c’est que bon nombre de ses résultats proviennent de Bing. Ils pensent switcher vers leurs propres résultats par la suite, mais pour l’instant on est dans la béta.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*