Google Spring of Cleaning

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (21 votes cast)

13-03-15 - Google Spring of Cleaning (1) 13-03-15 - Google Spring of Cleaning (2)

Framarticle de le semaine. Pour en savoir plus :

Personnellement j’utilise le logiciel Liferea pour mes flux RSS, il est très bien. Mais je peux comprendre l’intérêt d’avoir accès à ses flux indépendamment de la machine utilisée (même si là on voit les limites du système).

Allez, petit bonus : Hitler apprend que Google Reader ferme (classique, mais toujours fun).

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (21 votes cast)
Google Spring of Cleaning, 5.0 out of 5 based on 21 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

16 commentaires à propos de “Google Spring of Cleaning”

  1. C’est bien aussi d’auto-héberger son agrégateur de flux RSS, avec selfoss par exemple : http://selfoss.aditu.de/
    Et si j’ai bien compris, la nouvelle version d’ownCloud en intègre un aussi.

  2. Juste pour clarification, Google qui expulse les ad-blocker de Google Play (pour android uniquement!) ne signifie pas qu’il est impossible d’installer un ad-blocker. Contrairement a Apple, il est légal (et facile) d’installer des applications externes manuellement ou, mieux encore, utiliser un autre market (Amazon en fourni un, AppBrain aussi.

    Sinon pour ce qui est de Reader, je viens de passer sous NewsBlur (qui est payant mais peu cher, et c’est toujours bien d’aider des développeurs indépendants et leurs projets).
    C’est open-source ( https://github.com/samuelclay/NewsBlur ) et hormis quelques difficulté techniques hier (dû à l’exode des utilisateurs de Reader) est un server qui me semble de bonne qualité.

  3. @Nodel : Merci, enfin un agrégateur en ligne qui ne nécessite pas de serveur de base de données ! Je commençais à me demander si ça existait…

  4. Perso j’utilise un client lourd : avec l’archivage local, ça me permet (avec les vrais flux, ceux qui ne se limitent pas à un lien vers le contenu) de gagner du temps en rattrapant mon retard même si je suis déconnecté. Les « News Bins » de RSSOwl permettent un archivage automatique, de plus il existe en version portable (après il faut Wine pour le démarrer sous Linux, mais il faut ce qu’il faut ;)). Un jour peut-être un client HTML5 permettra à la fois une synchro serveur et un fonctionnement off-line, mais en attendant…

  5. Un de tes meilleurs ^^
    la deuxième partie excellente! et oui, le cloud ^^

  6. Excellent titre ! Beau parallèle avec le SoC!
    Mais un lecteur RSS, est-ce vraiment utile ? Ce sont toujours les mêmes sites qu’on lit, alors autant en faire le tour voir s’il y a du nouveau…
    Faire le tour de plus de 50 sites, je conçois que ça soit lourd, mais je ne connais personne qui lise plus de 50 sites différents régulièrement.

  7. Le coup du nuage est simplement tellement concise et juste que je m’en resservirais !

  8. Trop fort le coup du nuage !

    @Makkhdyn : NewsBlur m’a l’air prometteur… mais j’ai pas pu passer les étapes de config au boulot pour charger ma config. On va voir ce week-end si ça passe à la maison.

    @Gee & @idoric : Le client lourd c’est bien mais… c’est lourd. 4 postes à configurer, ça me saoule moi…

    @scaf : Ben parce que certains sites ne font qu’un poste de temps en temps, donc tu es averti et y’a plus qu’à aller voir. Et d’autres (développez.com) font 300 postes par jour, dans 45 catégories différentes. Rien qu’en lisant les titres dans mon flux RSS, j’élimine 290/295 messages. J’ai plus qu’à aller regarder les autres.

  9. @scarf
    > Faire le tour de plus de 50 sites, je conçois que ça soit
    > lourd, mais je ne connais personne qui lise plus de 50
    > sites différents régulièrement.
    Un des intérêts des flux RSS est justement de pouvoir suivre de nombreux sites aux parutions très irrégulières, que sinon on aurait oublié. Ceci dit, même pour 50 sites, quel gain de temps de savoir où il y a du neuf d’un seul coup d’œil 🙂

  10. @Olivier
    > Le client lourd c’est bien mais… c’est
    > lourd. 4 postes à configurer, ça me saoule
    > moi…
    D’où mon choix d’une application en version portable que je place sur une (vaste, l’archivage ça occupe de la place l’air de rien) clé USB, pour n’avoir à faire la configuration qu’une fois. Ceci dit, oui ça reste lourd dans tous les sens du terme, mais ce désagrément m’est moindre que de ne pouvoir lire mes feeds offline. Tout dépend donc des besoins, comme toujours.

  11. @ Makkhdyn : le jailbreak n’est pas illégal et pour le pratiquer, je ne troue pas ça compliqué non-plus …

    Oui j’utilise un smartphone à l’OS privateur, mais je changerais quand il ne sera plus en état de marche (hors de question d’en changer avant), pour un modèle équivalent au niveau de la qualité sonore et sur lequel tournera Firefox OS ou Replicant (distribution Android libre).

  12. Sinon, pour les flux, il y a la solution rss2email. Avec un cron et un imap, ça permet d’utiliser un client imap lourd ou un webmail pour lire ses flux, et un petit procmail permet de trier tout ça facilement. Un peu lourd à mettre en place, mais très flexible dans l’utilisation. Et bien dans la philo Unix (un outil pour une tâche).

  13. @Pioupiou
    Ton approche est intéressante, je vais mettre ça dans ma liste « Un jour… peut-être » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*