GKND1 – 8 – L’estomac vide

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.3/5 (19 votes cast)

Vous savez, c’est le genre de moment où vous vous dites « bon, je ne regarde plus l’heure pendant longtemps, comme ça la prochaine fois que je regarderai, ce sera bientôt la fin », et que quand vous re-regardez il s’est même pas passé 5 minutes…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.3/5 (19 votes cast)
GKND1 - 8 - L'estomac vide, 4.3 out of 5 based on 19 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

8 commentaires à propos de “GKND1 – 8 – L’estomac vide”

  1. J’ai bien aimé le coup de « bouffer quelqu’un, ça raccourcira la file » !

  2. Zut, inversez « billet » avec « commentaire » et ajoutez :

    « Et pis bravo pour GKND, j’aime beaucoup le genre et l’humour 🙂 » à mon précédent commentaire.

  3. Diantre ! M’en vais corriger ça tout de suite, petit saligaud :p
    (j’déconne, merci de me l’avoir fait remarquer 😉 )

  4. Si les RU de l’agglomération grenobloises n’ont pas trop changé depuis 1995, le meilleur et celui qui a le moins de queue n’est généralement pas le plus proche, et on peut faire d’agréable découvertes en faisant l’effort de tester d’autres RU que celui au pied de la fac (Diderot pour ne pas le nommer).

    A mon époque:
    Diderot était notoirement blindé et infect.
    Barnave était aussi blindé mais déjà meilleur.
    Chantourne était le top, avec très peu de monde mais excellent.
    Le Rabot, un peu sportif en vélo, était assez bon et surtout, presque désert.
    Arsonval n’était pas mauvais, sans casser des briques, et la queue était raisonnable mais comme pour le Rabot, ça commence à faire loin du campus.

    Sur ce, certains RU proposaient des plats spéciaux certains jours.
    Par exemple, Barnave proposait des pates d’enfer le lundi soir.

    Le choix du RU était hautement stratégique pour tout étudiant grenoblois, et je serais surpris qu’il n’en soit pas de même aujourd’hui.

    Cette saga me remémore en tout cas pleins de souvenirs. Merci.

  5. « You dun goofed » J’adore !
    Chaque jour tu vas renommer cette image ? Laborieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*