Fuite des fortunes

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (41 votes cast)

 

Bon, désolé pour l’article-coup-de-gueule-pas-drôle (comme ça m’arrive parfois d’en faire), mais là c’est trop quoi… Je ne suis pas spécialement fan de Hollande, mais sur cette dernière affaire des 75%, je ne peux que le soutenir à 100 (% aussi).

Bref. Je trouve ça tellement indécent d’entendre les pleureuses et les futurs exilés hurler à la confiscation. Mais sérieusement, regardez un peu la situation, regardez un peu votre pays ! Un quart des salariés qui gagnent moins de 750€ par mois et vous venez nous tirer des larmes parce que vous n’allez plus toucher un max de blé mais seulement 25% d’un max de blé ?! C’est si horrible de ne gagner « que » 250000€ au lieu d’un million ? Et vous voulez quitter le pays ? Le pays qui vous a gentiment financé votre école, vos soins, qui vous a formé pour vous permettre de réussir comme vous l’avez fait (sauf pour les quelques rentiers qui ont juste eu la chance d’être bien nés) ? Et on en fait un argument de campagne ? Mais on est où là ?!

Au passage, vous connaissez Cédric Villani ? Mais si, la médaille Fields de 2010 (équivalent du prix Nobel pour les maths). Un chercheur français. Ça m’étonnerait qu’il se fasse des millions. Et c’est probablement un des plus grands talents français du moment. Il ne se barre pas ailleurs, que je sache ? Lui mériterait peut-être de gagner plus, non ? Bizarre, là on ne les entend pas, les grands défenseurs des « talents qui risquent de déserter la France ».

Pitoyable.

(Et à demain pour le retour de la légèreté, veuillez m’excuser pour ce petit aparté 😉 )

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.6/5 (41 votes cast)
Fuite des fortunes, 4.6 out of 5 based on 41 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

28 commentaires à propos de “Fuite des fortunes”

  1. Premier commentaire ici depuis que je te suis (environ 1 an et demi), pour te dire d’en faire plus souvent des comme ça ! 😉

  2. « veuillez m’excuser pour ce petit aparté »

    Non, je m’y oppose : c’est impardonnable car il n’y a aucun mal, bien au contraire.

    Sinon, arrête moi si je me trompe, mais il ne proposait pas de taxer 75% de tout ce qui dépasse 1 million, et de laisser une imposition normale sur ce 1er million ?

  3. @Aequor

    Oui oui, c’est le principe des tranches d’imposition (je n’ai pas détaillé). Il y avait un article du Monde qui expliquait d’ailleurs très bien le truc, malheureusement les archives sont payantes (et l’article n’est déjà plus dispo dans la version gratuite).

  4. De toute façon ces UMP-teux nous sortent ça du genre changer de nationalité c’est quelque chose qu’ils peuvent faire en claquant des doigts, ce qui m’étonnerai carrément, rien qu’a voir le boxon pour obtenir la nationalité française actuellement, alors je pense que pour les autres pays ça doit être la même galère, et je ne pense pas que des PDG aient que ça a foutre de faire de la paperasserie, gerer leur entreprise depuis le pays en question etc…
    Par contre, si la liste des personnes qui y seraient éligible est publiée, je suis sur qu’on y verra quelques grands noms de la politique qui (quelle coïncidence) sont opposés a cette taxe ^^ (et si certains de ceux là pouvaient se barrer a l’étranger, je suis sur que plein de français se cotiseront pour leur offrir un billet de train (en 2nd classe))

  5. Ah ben nan, y’a pas à s’excuser !
    C’est tellement vrai et argumenté comme il faut !
    Bref, je dis qu’un petit coup de gueule comme ça toutes les semaines, ça ferait pas de mal !
    M’enfin, je doute que ton blog soit lu par les personnes directement concernées… je suppose qu’il n’y a que des gens de qualité qui fréquentent ce site 😉
    Encore bravo !

  6. Je serais plus que d’accord si cette nouvelle ponction n’était pas juste un moyen de faire passer la pilule et de continuer à faire n’importe quoi avec l’argent de la majorité (nous).

    Là, on fait semblant de taxer à 75% les riches (sachant qu’il s’agit là encore d’une imposition du revenu du travail et en aucun cas du capital), mais on continue à taxer à au moins 50% (charges salariales + charges patronales + TVA + impot sur le revenu + autres taxes) tout le reste : pauvres, moins pauvres, ET patrons et investisseurs riches honnêtes (parce qu’il y en a…).

    Le tout pour financer quoi?
    La Justice? Mort de rire, elle reçoit des miettes, puis 6 ans (le dixième d’une vie adulte) pour traiter des affaires de vie ou de mort, c’est plus vraiment une Justice.
    L’Hopital? Vu la gueule de nos urgences, et la baisse continue de ce qu’on nous rembourse pour nous soigner (et encore, parce qu’on est assez bon pour se payer une mutuelle), il ose même plus se foutre de la gueule de la charité.
    L’Ecole? Je passe ce tour, je pourrais devenir grossier.

    Quant au « pays qui vous permet de réussir », il ne décrit plus la France depuis bien longtemps… (cf. http://romy.tetue.net/p0-p4-et-autres-perle), les patrons étant, ces idées socialistes n’y étant pas étrangères, considerés comme des parasites taxables comparé au prolétariat noble et travailleur. Maintenant, pour réussir, il faut se battre CONTRE le pays (sauf les privilégiés proches du pouvoir type Dassault, Lagardère and cie, toujours les mêmes!), alors je comprends qu’un nouveau riche ne serait pas enclin à « rembourser par l’impot ».

    Non, le drame c’est pas qu’on augmente l’impôt des riches… c’est qu’on ne baisse pas les impôts de tous. On préfère continuer à financer ronds-points, petits fours des collectivités, et bien sur délires hadopiesques (j’en passe… ô oui, j’en passe…)

  7. Je rejoins tous les coms précédents…excellent, pas d’excuses à avoir.

    Je rajouterais même deux points :
    -Si les riches se barrent par trop d’impôts, ça ne manquera pas tant que ça parce que 1 il ne payais déjà pas grand chose, donc on ne perd pas grand chose 2 l’activité économique perdue ne l’est généralement pas (on fait essentiellement du service, difficilement exportable)
    -L’économie c’est comme l’écologie (même racine d’ailleurs) si une niche se libère (un entrepreneur se barre ou un animal/plante disparait) c’est nécessairement rempli par autre chose (nouvelle entreprise ou animal/plante).

  8. d’abord, taxer à 75%, c’est seulement la dernière tranche. cela revient à une imosition globale de 45-49% …

    moi, ce qui me choque plus, c’est les entreprises comme Total qui arrivent à ne payer aucun impôt en France (pas cette année, d’accord, mais je doute qu’ils en payent beaucoup).

    enfin, pas vraiment d’accord sur la comparaison du mérite du pauvre ouvrier sur la chaîne et du méchant financier derrière son bureau Stark. Si le second rapporte beaucoup de pognon à sa boîte, elle le paye en conséquence. je ne vois pas le problème.

    en revanche, il est vrai qu’il y a (bcp) d’abus, notamment des gars qui plantent leur entreprise et palpent des millions…

  9. Pour des revenus de 1 million, l’impôt serait :
    abattement de 10%, revenu imposable : 900 000€
    de 5 963€ à 11 896€, 5,5% d’imposition : 326€
    de 11 896€ à 26 420€, 14% d’imposition : 2 033€
    de 26 420€ à 70 830€, 30% d’imposition : 13 323€
    au de la de 70 830€, 41% d’imposition : 339 960€

    Soit un total de 355 642€ d’impôt ou 36% des revenus.

    Voici le détail pour des revenus d’un million, donc la proposition de s’applique pas encore, il faut que les revenus dépasse 1 111 111€. De plus, avec l’optimisation fiscale certains très (trop) hauts revenus ne sont taxés qu’à 16%.

  10. Faire payer plus d’impôt pour rembourser plus d’intérêt de dette… c’est pas à ça qu’il sert l’impôt sur le revenu ?

  11. Petite typo dans la deuxième image :
    « sans de foutre vraiment » > « sans se foutre vraiment »

  12. J’ai découvert ton site par le hollandais volant, et je dois te dire que j’adore. Par contre je rejoins l’avis géneral, au contraire de t’excuser, il nous en faudrait plus 🙂

    Bonne continuation

  13. Merci pour ce salutaire coup de gueule !
    D’ailleurs, il faudrait retenir la liste de ceux qui s’époumonent à dire qu’ils partiront si cette loi est appliquée. Vu qu’il ne s’agit principalement que de menaces non suivies d’effet, il sera toujours temps de ressortir la liste pour leur demander de bien vouloir se casser, par souci de cohérence !
    (ce qui me fait penser que dans un autre registre, Mickael Vendetta avait dit qu’il se casserait aux Etats-Unis si la gauche passe, ce qui serait presque en soi le meilleur argument de François Hollande ! 🙂 )

  14. Ben moi même avis que la plupart des commentaires, je te rejoins pour le fait qu’ils se foutent un peu de notre gueule en se plaignant d’être taxé, au vu du ration travail fourni/rémunération…
    Mais je ne suis pas d’accord sur le coté « normal qu’ils soient autant taxés puisque l’état les à amené à ce qu’il sont (éducation, etc) »; d’abord, comme le dit Macsime, il faut plus se battre contre l’état qu’autre chose, je trouve ça un peu abusé que l’état perçoive autant d’argent sans avoir rien à faire (on leur donne déjà bien assez, ici je ne vois pas en quoi le travaille que les riches fournissent devrait enrichire l’état, enfin bref.

    Sinon pareil que pas mal de gens ici, j’aime bien quand tu fait des articles une peu polémiques comme ça, en plus il y a souvent des débats interressant dans les commentaires ^^

  15. Très bien cet article 🙂

    Ceci dit il mériterait un correctif sur le 250 000 euros puisque comme il a été dit, c’est 75% au dessus du million, pas depuis le 1er euro.

    Ceux qui crient au scandale (UMP en premier) ne se rappellent pas que leur fameux bouclier fiscal, censé faire revenir les riches en France en baissant le taux d’imposition à maximum 50%, n’a pas fait revenir des riches pour autant. On leur a même rendu du fric ! C’est effectivement mieux de leur donner des thunes que de leur en prendre un peu plus…

    D’ailleurs on devrait retirer la nationalité aux exilés fiscaux ! Sportifs y compris, oui môssieur, car ils ne méritent pas de représenter la France si le fric est leur seule priorité.

  16. oui, enfin calmons-nous… les hommes politiques de tous bord ont une fortune personnelle en augmentation constante.

  17. @Neomax
    « je trouve ça un peu abusé que l’état perçoive autant d’argent sans avoir rien à faire (on leur donne déjà bien assez, ici je ne vois pas en quoi le travaille que les riches fournissent devrait enrichire l’état, enfin bref. »

    Je ne comprends pas trop cette phrase. L’État, ce n’est pas un vieux con qui entasse du pognon dans son grenier. L’État, c’est nous, c’est le peuple qui met en commun du pognon pour construire quelque chose ensemble. Les impôts, les taxes, c’est ce qui finance tous les services publics, l’école, les hôpitaux, la police, les travaux, l’entretien des voies publiques, la construction de nouvelles infrastructures, etc.

    Après, la façon dont est géré le budget de l’État est discutable (je ne reviendrai pas sur Hadopi et ce genre d’opération foutre de l’argent par la fenêtre, on pourrait aussi parler du budget de la défense et de l’assistanat à Dassault et cie), et effectivement il y a beaucoup à changer de ce côté-là. D’où l’intérêt de voter pour ceux qui ont les priorités qui nous conviennent (pas facile, c’est sûr…).

    Mais l’impôt c’est fondamental, sans ça on dit au revoir à l’égalité des chances (qui n’est déjà pas au mieux de sa forme actuellement), on laisse l’éducation, la sécurité et la santé à ceux qui en ont les moyens. C’est pas brillant aujourd’hui, mais si on dit définitivement adieu aux services publics de qualité, ce sera infiniment pire…

    @killinjoe
    « oui, enfin calmons-nous… les hommes politiques de tous bord ont une fortune personnelle en augmentation constante. »
    Je n’y vois pas trop une raison de se calmer, moi… Plutôt une raison de s’énerver encore plus, non ? 😉

  18. Gee, c’est justement ça que je voulais dire, au lieu d’augmenter des impots pour balancer de l’argent par les fenêtres (Hadopi, donc. Entre autres.), ils feraient mieu de commencer par avoir des dépenses utiles, à revoir leur manière de dépenser, au lieu d’essayer d’engranger un maximun d’argent qui au final ne sert pas plus que sa au peuple (je sais bien que j’exhagère mais comparativement si on oppose les dépenses vraiment utiles et importantes pour nous aux autres, je pense pas que ces nouvelles taxes nous servent tant que ça…)

    Enfin je ne suis pas particulièrement un grand connaisseur de la question, il y a des chances que je raconte n’importe quoi, dans ce cas reprenez moi ^^

  19. Comme l’ont souligné plusieurs personnes avant moi, il s’agit de 75% au dessus du million. Sinon ton geek ne gagnerait plus que 2,5 fois le SMIC, pour reprendre ton exemple (ce qui est suffisant pour vivre correctement j’en convient).
    Et tu devrais plutôt t’excuser d’être 100% d’accord avec Hollande, ce n’est pas suffisant de taxer l’impôt sur le revenu, la réelle différence se faisant sur le capital et avec la diminution continue de l’IRPP on est pas prêt d’être égalitaire (du moins je n’ai pas entendu Hollande en parler)
    Voici d’ailleurs un lien si le sujet vous intéresse: http://www.revolution-fiscale.fr/
    Bon article, ça faisant longtemps qu’on avait pas eu un peu de politique ici ;).

  20. Je suis tout à fait d’accord avec toi, Gee. Surtout sur les 2 points :
    – salaire supposé proportionnel au mérite (le mérite de Vilani ok, mais le mérite de david guetta par exemple…)
    – on demande aux prolos de donner leur vie pour leur pays en cas de besoin, mais les riches souffrent de lâcher un peu d’oseille (de mon point de vue, ils le volent à la base, cf Marx, mais c’est un autre débat…)

    Je ne suis pas pour Hollande non plus, ce que tu dis me paraît être du bon sens, ça me fait plaisir de voir que certains partagent tout ou partie de ces idées-là.

  21. Communistes !

    Faut suivre le bon exemple au lieu de se fourvoyer dans des illusions malsaines, par exemple en copiant les États-Unis des années 50, et leurs 90 % d’imposition pour les tranches hautes.

  22. @Neomax
    Dans ce cas nous sommes bien d’accord. Je pensais que tu sous-entendais que l’impôt était un problème, alors que c’est bien la façon dont il est utilisé qui en est un actuellement 😉

    @l3run0
    J’ai dit que j’étais d’accord *sur ce point* avec Hollande, au sens où ça me paraît être le bon chemin vers la « justice fiscale » que de taxer déjà plus ceux qui gagnent plus. Après je suis aussi d’accord avec toi (décidément je suis d’accord avec tout le monde en ce moment) sur le fait que c’est loin d’être suffisant (notamment sur la taxation du capital).

    @Il Palazzo-sama
    Ouaip, et c’est justement très drôle, parce qu’aux États-Unis, le simple fait d’être légèrement centre-gauche fait de toi un affreux jojo communiste dangereux à qui il faut faire barrage… Et pourtant cette mesure de 90% s’est faite là-bas, comme quoi c’est loin d’être du gauchisme effréné.

    (Bon et sinon merci à tous pour les commentaires, ça fait plaisir de se sentir moins seul à trouver cette polémique honteuse ! Il y aura encore quelques articles politiques d’ici la présidentielle – probablement plus légers, mais quand même 😉 )

  23. Et au lendemain de la crise de 29 les riches étaient taxés à 90 % dans l’infâme contrée marxiste de………………… Roosevelt.

    Si si, c’est vrai !
    Source Thomas Piketty pour ceux qui connaissent.

    En 1932, quand Roosevelt arrive au pouvoir, le taux de l’impôt fédéral sur le revenu applicable aux plus riches était de 25 % aux Etats-Unis. Le nouveau président décide de le porter immédiatement à 63 %, puis 79 % en 1936, 91 % en 1941, niveau qui s’appliqua jusqu’en 1964, avant d’être réduit à 77 %, puis 70 % en 1970. Pendant près de cinquante ans, des années 30 jusqu’en 1980, jamais le taux supérieur ne descendit au-dessous de 70 %, et il fut en moyenne de plus de 80 %.

  24. Raaahhh! Oui qu’ils se cassent! Stephane Richard : 1,7 million en 2010. Prélevez 75% il reste 425 000 Euros à l’année, net d’impôt…
    Cela fait plus de 35 000 euros net… C’est ces gens là qu’il faut plaindre? sans déconner?
    Je parle même pas des footballeurs, je risque de devenir obscène…

    Super article, je le classe en tête de mes préférés!

  25. Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu énonces !
    J’ai du mal à concevoir que l’on puisse vivre uniquement avec 250 000 euros !!! la vie doit être bien difficile :s

    Personnellement, ce qui me laisse un gout amer, c’est de voir comment notre argent (impots sur le revenus, tva, et j’en passe) est dépensé par l’état.
    Hadopi est un bon exemple, mais, quand je vois l’histoire du vaccin contre la grippe H5N1, ou tout cet argent aurait pu aider la recherche pour d’autres maladies ou bien rendre plus agréable certains « séjours » en milieu hospitalier… et j’en passe…
    Tout cet argent gagné par Monsieur et Madame tout le monde foutu en l’air, ça me révolte… Et pendant ce temps qui c’est qui s’enrichit, les labos… !

  26. Cela faisait un bail que j’avais pas posté de commentaires, mais je ne loupais pas pour autant un billet. 🙂

    Bref.

    Je crois que contrairement à ce qu’affirme elinlore, ce n’est pas du tout argumenté ou tout du moins ça part d’un postulat faux (la richesse se créerait sur le dos des salariés) et comme en logique en acceptant faux, on prouver n’importe quoi…

    Pour détailler un peu plus, en lisant ce genre de discours, on a l’impression de voir que les employés auraient de toutes les manières pu se passer du patron. C’est là où ça devient n’importe quoi, car rien ne les en empêchent si vraiment ils le souhaitent… enfin si, ils deviendraient eux-mêmes des méchants vilains patrons.:)
    Pour moi, le patron a deux fonctions primaires :
    _ avoir l’envie d’entreprendre (donc prendre des risques) et avoir des projets;
    _ savoir s’entourer des personnes nécessaires et compétentes pour réaliser ces projets.
    De l’autre côté, être employé apporte le confort de ne pas risquer de tout perdre parce qu’un projet (ou plusieurs) était une mauvaise idée ou a été mal réalisé. Mais, parfois, ça peut, au contraire, se passer très bien et celui qui a pris les risques peut les voir récompenser. Donc oui, les employés ont participé, mais sans jouer leurs slips, et leurs récompenses sont le salaire et une relative sécurité.
    Le problème, selon moi, c’est que les politiques ont dressé les uns contre les autres (diviser pour mieux régner), au lieu d’essayer de leur montrer que leur intérêt est commun. De Gaulle et sa participation (rien à voir avec l’ersatz actuel) avaient bien flairer le soucis. L’idée est de faire participer l’employé à l’entreprise, au delà de sa main d’œuvre, par son introduction aux prises de décision (donc prises de risque, donc récompenses). Notez, cette mécanique est vertueuse mais n’empêche pas les licenciements. Mais, si ça fonctionne, un patron ne se sépare pas des employés qui participent à cet essor… De l’autre côté, si on voit le patron comme un ennemi dès le départ…

    Autre sujet

    L’impôt, facteur d’égalité des chances ? Non, sauf à mettre toute la population avec exactement les mêmes logement, accès à l’énergie (nourriture incluse) et à la culture, reste à vivre, ADN (et âme/inné pour ceux qui y croit), etc.
    Pour qu’il y ait du progrès, il faut malheureusement des inégalités qui vont stimuler chez certains l’envie de faire mieux (quelque soit le critère) et chez d’autres des envies plus hostiles voire belliqueuses…
    L’égalité des chances est un fantasme, perso je vois plutôt un nivellement des chances car on croit à tort pouvoir faire entrer tout le monde dans un moule. Chacun a ses spécificités et c’est ça qu’il faudrait développer au lieu de vouloir tout uniformiser.
    Bon au delà de cette digression presque métaphysique, l’impôt permet de financer le bien commun. Donc c’est évident que :
    _ il faut qu’il juste et justifié, pour moi, il devrait être surtout plus simple (par exemple, je crois avoir lu que l’optimisation fiscale réduirait l’impôt, mais ce mécanisme est en fait un investissement (comme ce qu’aurait fait l’état) pour la communauté, donc ça ne change pas grand chose finalement sauf une certaine opacité et un suivi moindre), plus stable et plus cohérent;
    _ les politiques ont des comptes à nous rendre et grâce à internet nous (ou nos descendants) allons voir naître une vraie démocratie. Et devinez quoi, le gage de cette vérité sera la participation de tous, au delà de l’impôt, dans le fonctionnement de l’état, comme quoi…

    Évidement, que ce soit pour l’impôt et l’entreprise entre autres, les choix qu’on fait (ceux qu’on refuse de faire aussi) ont des impacts. Je ne parviendrais probablement pas à vous convaincre, car c’est plus simple d’avoir un bouc émissaire et de ne pas voir sa propre implication. Mais qui sait ? 🙂

  27. Mouais… Je suis loin d’être à l’UMP, loin d’être particulièrement riche (quoique, comparés à certains… disons que je ne suis pas pauvre non plus, j’ai tout de même 600 € par mois) et je suis loin d’être contre toute redistribution des richesses, mais je ne suis pas (mais vraiment pas du tout) favorable à ce racket généralisé qu’est l’impôt. Et pour ceux qui seraient choqués par l’appellation de « racket », comment appelez vous ça quand on vous force à donner votre bien, acquis honnêtement ou non, sans vous demander votre avis ? D’ailleurs, le mot « impôt » veut bien dire ce qu’il nous dit, cette prise d’argent est imposée au peuple, par la force s’il le faut (si, si ! je vous invite à vous intéresser aux règnes de Philippe le Bel et de Charles IV qui sont sur ce point assez édifiants : la naissance de l’état, centralisé au possible et des impôts pour financer les guerres personnelles des dirigeants).

    Mais après avoir dit cela, vous me demanderez sans doute comment redistribuer les richesses sans impôt. La réponse est assez simple, en plus de fournir l’avantage indéniable d’empêcher toute fraude : un dividende universel inconditionnel financé par création monétaire fixe. Pour contrôler l’inflation ainsi créée, il suffira d’interdire aux banquiers la création monétaire par effet de levier. Simple, non ? Pour ceux qui seraient curieux, je vous propose la lecture de la Théorie relative de la monnaie, de Stéphane Laborde.

    Voilà pour le sujet de l’article. Mais avant d’en finir avec ce pavé, je rebondit sur un point que j’ai vu plus haut : non, Gee, l’état ce n’est pas nous. L’état serait nous si nous étions en démocratie, ce qui n’est pas le cas : ce n’est pas le peuple qui gouverne, se sont ses « représentants » (et encore, ils ne nous représentent pas vraiment : viennent-ils te voir de temps à autres pour recueillir ton avis sur tel ou tel sujet sur lequel il est amené à se prononcer ?).

    Désolé pour la longueur de ce commentaire, j’ai pourtant essayé de faire court 😉

  28. Non mais hollande il est nul.

    Il copie sur les autres mais mal…

    Au FdG c’est bien fait et logique et puis ca change pas tous les jours.

    C’est 100% au dela de 360 000 € par an et 36000 par mois.

    Ca laisse de beaux restes comme on dit.

    Et c’est couplé a 14 tranches d’impots comme ca les gens intermédiaires se font pas dépesser. et la progressivité de l’impôt est restauré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*