Flac

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.9/5 (52 votes cast)

Bon, là je crois que je ne vais pas me faire que des amis !

Mais bon, pour avoir fait l’essai sur une piste CD encodée en FLAC et en MP3 320k, je n’entends absolument aucune différence. Pourtant j’ai des enceintes et un casque plus que corrects, et une qualité d’oreille que je considère modestement dans la norme.

La dernière image, c’est du vécu un million de fois… Des fois je me demande même si les microphones utilisés enregistrent vraiment les fréquences qui sont fortement touchées par une compression lossy… Au bout d’un moment, faut arrêter le snobisme aussi. De toute façon, le seul truc vrai, c’est le vinyle (et paf, un autre troll :p).

Et pour avoir suivi il y a quelques temps un cours qui abordait entre autre la compression type MP3, je ne peux que supporter une technique d’encodage bien plus intelligente que le Wave et cie, puisqu’elle se base sur les caractéristiques physique d’une oreille humaine (avec un codage plus précis dans les basses fréquences que dans les hautes), là où le Wave code « bêtement » sur une échelle linéaire définie arbitrairement.. Alors vive la compression lossy à 320k !
(Et même des fois je descends à 192k… Han comment j’vais me faire lyncher dans les coms, là :p).

(Sinon le Flac et le Ogg, ce sont des formats libres au fait, et ça c’est bien. Voilà. Si je ne l’avais pas précisé, on me l’aurait reproché, je vous connais :p)

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.9/5 (52 votes cast)
Flac, 3.9 out of 5 based on 52 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

46 commentaires à propos de “Flac”

  1. Ouais, c’est comme les troll du Coca-cola VS Pepsi, y’a des fanna de l’un ou l’autre partout pourtant divers concours/test/sondages montrent que personne ne fait la différence en les deux.

    Perso je n’entent aucune différence de son non plus. Tout la ma collection est entre 320 et 128 et ça me va très bien (à 128, la différence se fait sentir, mais au delà non.)

    bonne fin de week end à vous.

  2. Sinon, comme format qui encode en fonction de ce que 95% des oreilles humaines entendent, y’a aussi le musepack (.mpc), qui lui est libre.

  3. L’intérêt du flac n’est pas là. Quand on dit « mais c’est du flac, prière de ne partager en lossy ! », il faut comprendre qu’il ne faut pas imposer aux autres notre format avec perte préféré.

    Quand je récupère au format flac, je peux ensuite l’encoder en ogg pour mon balladeur, mais si je refile ces fichiers ogg à quelqu’un d’autre au lieu de faire l’effort de lui filer les flacs, je lui impose le format ogg, car il n’y a rien de pire en terme de perte que de passer d’un format avec perte à un autre format avec perte, puisque les pertes ne se font pas au mêmes endroits…

    Pour la même raison, il vaut mieux ripper ces CDs en flac : le jour où on voudra tout passer à un nouveau format avec perte, il suffira de lancer un joli script et de laisser mouliner. Ce n’est pas négligeable quand il y a plusieurs centaines de CDs à remettre un par un dans le lecteur pour re-rippage… Je me suis fait avoir une fois, pas deux !

    Sinon, perso, pour le ogg, je n’entends pas de différence entre les qualités 7 et 8, avant si.

  4. Chez moi toute la musique classique était numérisée en flac à la demande de ma femme qui voulait conserver une qualité CD. J’ai tout converti en ogg 320k dans son dos pour voir : elle ne m’a encore rien dit… 🙂 (j’ai une sauvegarde au cas où)
    Sinon, le reste est en 160k… pour écouter une basse, une gratte, une batterie et un chanteur je sais pas si c’est vraiment nécessaire d’aller au delà.

  5. @idoric : Exactement. En cela les formats lossless s’inscrivent parfaitement dans la philosophie de la culture libre (mettre à disposition les sources, tout ça…).

  6. Arf

    Ca dépend du style de musique et du mixage etc par exemple aussi.
    Une musique très riche et/ou qui va poussé certaines fréquences, vaut mieux avoir un truc qui les limitent pas…

    Le mp3 en 320 est bon oui, mais tu ignore totalement et laisse une simple note en bas sur le fait que le OGG et le FLAC sont libre!
    Là tu abuses vraiment…
    Install donc une distrib Linux sans Internet ou les format proprio pour des raisons de droits et tu pourra courir pour écouter ta musique.
    Alors évidemment en FLAC ou en OGG pas de soucis.

    Ensuite, le MP3 se fait vieux (euphémisme) il est totalement dépassé et ce depuis plusieurs années.
    Le OGG et le FLAC eux non.
    Meilleurs rapport poids/qualité en général qui plus est.

    C’est la même logique qu’avec le flash ou le mpeg4…

    Apres je n’ai aucun mal a croire ceux qui ont du matos de fou et qui te disent qu’ils sentent la différence, j’ai moi meme pu faire la différence.
    Mais étant donné que 99% des baladeur sont vendu avec des écouteur bon a jeter…
    Quand le baladeur lui même parfois l’est aussi…
    etc

    Et puis comme dis précédemment, pensons simplement aux autres, ne pas imposer ses (mauvais)gouts.
    Ca serait idiot d’encoder un film HD en DivX hein?
    Bon bah alors…

  7. Bon, les raisons de préférer FLAC ont été données.

    Je ne rajouterai qu’une seule chose :

    Venir faire sa pleureuse parce que le FLAC prend plus de place que le MP3, et ce, en 2010, alors que le téraoctect coûte cinquante euros, c’est comme vouloir rester sous Windows parce que Linux ça marche qu’en ligne de commande.

    Sifflote…

    Bonne soirée

  8. Vaasref décidément vos intervention sont toujours de tres haut niveau…

    Imposer le FLAC?
    A la différence que si ca vous emmerde vous pouvez réencoder en ce que vous voulez même en 128mp3 si ca vous chante ca sera votre problème.
    Mais vous aurez a la BASE un fichier dans la plus haute qualité possible.
    On n’impose donc rien du tout, et là encore, pas besoin de payer pour se procurer le codec pour encoder du OGG ou du FLAC, parce que, vous payez votre codec MP3 j’espère au moins?
    Vous n’êtes pas un sale voleur au moins?

  9. @Vaasref
    > Imposer du FLAC sous prétexte de ne pas imposer c’est aussi limite…

    Il n’est nullement question d’imposer le FLAC, le tout est d’avoir un format :

    – sans perte, pour que chacun puisse le réencoder dans le format avec perte de son choix, et ceci avec le minimum de perte par rapport à l’original (encore une fois, réencoder un ogg en mp3, ou un mp3 en ogg, est une vraie catastrophe)

    – libre, car il serait hors de question d’obliger qui que ce soit à employer un logiciel propriétaire pour pouvoir lire et réencoder.

  10. Dans ce cas il faudrait distribuer les morceaux en FLAC (pour ceux qui veulent réencoder au format de leur choix) ET en ogg (pour ceux qui veulent juste écouter le morceau sans télécharger un fichier de 15 Mo)

    Sinon, c’est un peu comme distribuer les sources d’un soft, sans distribuer les binaires compilés : c’est OK dans le principe, mais ça emmerde 90% des utilisateurs 🙂

  11. Ah Ptilouk, on dirait que tu as écrit les commentaires toi même, tellement ils sont conformes à tes prévisions 😀

  12. Mais tout ça c’est des propos de cyber-terroriste-pédo-nécrophiles qui s’échange de la musique sans payer de droit aux « pauvres » ayant-droits…
    M’en vais tout balancer à HADOPI et vous allez voir votre repère de trotskistes de gauche (!)

  13. Bonjour !

    Je me permets de réagir à cette note, n’étant pas vraiment d’accord.
    La différence au niveau du son entre FLAC et MP3 (même 320k) est bien réelle, mais il est vrai qu’il vaut mieux avoir du bon matos (une vraie carte son et un vrai casque HIFI).

    Je comprend bien que la musique n’intéresse pas tout le monde au point d’investir dans du bon matos (et encore je parle pas de casque haut de gamme, je parle de bonne carte son à un peu moins de 100€ et de casque à 100-150€, ce qui fait déjà une bonne somme) mais je pense qu’il est un peu limite de renier complètement l’intérêt du FLAC sous prétexte qu’avec votre équipement non-HIFI (c’est une supposition, et de nos jours la définition HIFI est de plus en plus vaste) vous n’entendez pas la différence. Bon après je vais pas m’emballer, d’une parce que mes connaissances techniques sont plus que limitées (ça ne m’empêche pas d’apprécier du bon son) et de deux parce qu’il ne s’agit pas d’un débat geo-politico-social hyper important pour la survie de l’espèce humaine.

    Aller hop, c’était mon premier commentaire sur ce blog et ça me fait plaiz =) Ciao.

  14. ahaha Gee, la dernière image c’est tellement du vécu. Télécharger un bootleg de 500 Mo, foutre en l’air son ratio, tout ça pour des pistes où on n’entend rien (ah si, le mec dans le public qui discute pendant les chansons calmes)

    Bon et je sais pas comment je m’y prends, mais à chaque fois que je convertis du FLAC pour le mettre en mp3 320 (dans le cas de bootlegs, pas d’albums studio), j’ai une perte de volume assez hallucinante.

    Je pense que, pour un album, le mp3 (je ne vais pas vous parler du .m4a d’apple, qui constitue une partie de ma bibliothèque) s’impose pour 95% de la population, qui ne s’intéresse pas à la production et qui n’est pas audiophile.

    Et je vous dis ça en ayant écouté pas mal de choses en FLAC, mp3 192 et 320 au casque sans parfois noter de réelle différence (mon snobisme s’arrete à vouloir tout en 320 et pas en 192)

  15. Je trouve un certain rapprochement avec le blue ray… Certes une meilleure qualité mais la différence ne justifie ni son prix, ni son poids énorme. Enfin ce n’est qu’un avis très personnel et je sens que je vais susciter quelques réactions.

  16. M’enfin pour le bluray, y a un plaisir esthétique réel dans le piqué, la restitution de la profondeur de champ, le contraste, si tout ça est projeté sur une dalle/toile de grande dimension… han !

    L’oeil, même s’il n’est pas « exercé » jouit immédiatement de ces bienfaits.

    Il suffit juste de regarder un film en bluray, et juste après visionner sa version DVD, même upscalée (mise à l’échelle en 1080p par exemple)… ça n’a rien à voir. (toutes choses étant égales par ailleurs, film, qualité de la compression, lecteur, diffuseur etc.)

    Le néophyte, en revanche, va avoir grand peine à déceler la moindre différence entre un excellent fichier compressé (avec pertes) et un fichier non compressé.

    Amitiés

    @+

  17. EDIT : dans le drnier paragraphen je fais allusion aux fichiers « son » bien entendu 😉

  18. Comme le dit mephisto, un blu-ray fait tout de suite la différence avec un DVD. Mais à condition de le réga

  19. Comme le dit mephisto, un blu-ray fait tout de suite la différence avec un DVD. Mais à condition de le regarder avec une télé qui va bien. Regarder un blu-ray sur une télé à 100€ sur promo ne vous apportera rien. En télé à moins de 700~800€, passez votre chemin.

    Maintenant le Flac sur un petit lecteur avec des écouteurs à 60€ ne vous apporte rien. Mais avec un bon ampli et des écouteurs qui vont bien, c’est flagrant. Encore une fois moins de 700~800€ on passe son chemin.

    Alors là où je te rejoint c’est que beaucoup exige du flac pour un argument de qualité que le matériel ne peut pas offrir. Donc oui on est en plein snobisme.

  20. Ouai?
    Et le jours ou tu te retrouve avec du meilleurs matos tu fais quoi, tu te suicide?

    L’évolution et lé démocratisation technologique ca vous parle un peut ou vous ne voyez vraiment pas plus loin que le bout de votre nez?

  21. Autant je te rejoins sur le coté masturbophile de certains, et je ne suis pas pour le 100% lossless, autant le MP3 ça a quand même viellis.

    Heureusement, tu as des formats comme d’autres l’ont déjà faire remarquer comme MPC ou Vorbis qui te donneront un fichier plus petit que du MP3 à 320k pour une qualité sonore supérieure (pour ma part j’entends la différence entre du MP3 et du vorbis/MPC mais pas entre du VORBIS/MPC et du lossless, et c’est ce que certaines études sur les qualités sonores des divers formats tendent aussi à montrer).

    En fait, le lossless n’est utile que lorsque l’on souhaite retravailler le son. En effet, certains traitements peuvent rendre très audible certaines pertes des formats lossy. Il est donc indispensable pour les studios, le DJ, etc . . .

    Mais chez soi, à part prendre un max de place sur le dur, ça ne sert à rien.

    De plus, attention à la source. Si la source est un pauvre live pourrit ou ça sature toutes les 3s, rien ne sert d’avoir un qualité d’enregistrement top moumoutte. De même, les paramètre d’encodage sont souvent primordiaux.

    Sinon, tu as bien raison d’encoder en MP3 192 plutôt qu’en MP3 320. Leurs qualités acoustiques sont sensiblement les mêmes, car les limitations du MP3 à ce stade ne sont plus liées à son bitrate. Le MP3 n’a d’ailleurs pas été conçu pour fonctionner à de tels bitrates.

  22. Je suis d’accord que le flac fournit des fichiers très lourds, mais le mp3 n’est pas pour autant la solution (non libre, considérablement moins performant que le ogg), vive le ogg!
    Il faut boycotter les baladeur qui ne lisent pas ces formats libres. Le mp3 doit disparaître et laisser place au ogg!
    Du ogg, en 192, ou vraiment à la limite en 128, ça me parrait très bien.

    Pour une comparaison plus technique, ce lien est très intéressant :
    http://cf2mweb.phpnet.org/comparatif_audio/

  23. Juste une précision : je parle de l’ogg vorbis (vorbis étant le codec, ogg l’encapsulation).

  24. Juste pour apporter ma pierre à l’édifice : du matos d’excellente qualité ? Après, c’est peut-être parce que je suis musicien, mais déjà avec une carte intel HDA et un casque sennheiser d’entrée de gamme (hd210, 30€ maxi) on ressent déjà la différence entre un mp3, un vorbis, ou un flac… La dynamique n’est pas du tout la même… Par contre, après, pour monsieur Bluray, je suis tout à fait d’accord avec le fait que ton bluray, tu le regarde sur un écran tout neuf de haute qualité, mais que par contre, je parie que tu écoutes ta musique sur des enceintes de pc ou sur le magnifique home-cinéma que tu as acheté avec ton lecteur bluray, le premier étant juste fait pour générer du son, l’autre pour restituer la bande d’un film, mais aucun des deux n’est fait pour reproduire de la musique… Après, en effet, même sur une super Hi-Fi, alsa et Ogg sont déjà très bons, flac est sublime… par contre sur du matos qui ne vaut pas le coup, ou un windows branché au cul (je ne sais pas s’ils se sont améliorés, mais les pilotes XP et 2000 c’était caca…) tu ne feras jamais la différence, aussi esthète que tu puisse être… (mettez la même somme dans votre hifi que dans votre télé ! Un film, aussi beau soit il, c’est sympa bien restitué… La musique bien restituée, c’est sublime…

  25. Au lieu de troller 1000 ans, il y a un moyen simple de faire ses choix !

    Sortez vos meilleurs enceintes. Téléchargez des samples de la même musique sous pleins de formats avec pleins de bit rate différents.(Google est votre ami).

    Dites à quelqu’un d’externe de vous passer chaque sample de la même musique et d’essayer de deviner lequel est le plus haut.

    Vous saurez ensuite ce que votre oreille sait faire !

    Perso, je commence à m’interesser au flac parce que je vais avoir un kit Z-5500 et la carte son qui va avec.
    Mais si mon oreille n’est pas assez entrainée et que je ne vois pas la différence avec un mp3 192…ba franchement j’irai pas me prendre le choux avec des flac pour faire le snob. (Je fais parti des 97% des gens qui n’ont ni le temps,ni l’envie, ni ne voient l’intérêt d’encoder des musiques)

  26. Au lieu de troller 1000 ans, il y a un moyen simple de faire ses choix !

    Sortez vos meilleurs enceintes. Téléchargez des samples de la même musique sous pleins de formats avec pleins de bit rate différents.(Google est votre ami).

    Dites à quelqu’un d’externe de vous passer chaque sample de la même musique et d’essayer de deviner lequel est le plus haut.

    Vous saurez ensuite ce que votre oreille sait faire !

    Perso, je commence à m’interesser au flac parce que je vais avoir un kit Z-5500 et la carte son qui va avec.
    Mais si mon oreille n’est pas assez entrainée et que je ne vois pas la différence avec un mp3 192…ba franchement j’irai pas me prendre le choux avec des flac pour faire le snob. (Je fais parti des 97% des gens qui n’ont ni le temps,ni l’envie, ni ne voient l’intérêt d’encoder des musiques)

  27. le problème c’est toujours de trouver un BON lecteur d’ogg et/ou flac portable…

  28. Toetip : Je te répondrais cowon iAudio… Certes, ça coûte du pognon (mais dans les iBidules, c’est pas le pire 😉 et au moins, tu payes pour le matériel, pas pour le designer ) ça marche sous GNU/Linux et depuis que j’en ai un, je me marre dès qu’on me dit qu’il est impossible de faire de la Hi-Fi en portable…

  29. Depuis plusieurs années, j’utilise le format FLAC, il est libre et aucune perte.
    En ce qui concerne l’argument du poids du fichier comparé à un mp3, l’argument tenait il y a quelques années, vu le prix du disque dur maintenant…

    Ensuite, il ne faut pas tomber dans l’extrême, écouter avec un baladeur d’aujourd’hui avec un casque « Dr Dre » qui émet plus de grave qu’autre chose ou en voiture, le mp3 suffit suffisamment.

    Sur une chaîne hi-fi en faisant le ménage et en entendant le gamin chialé, le mp3 suffit.

    Par contre, assis peinard dans son fauteuil et écouter que de la musique, oui le flac est nécessaire, certains me diront, « j’entends pas la différence », si vous avez du matause même moyen et que vous écoutez par exemple « Layla » version unplugged d’eric clapton ou « lady grinning soul » de david bowie, on étend la différence, certes une petite différence, mais une différence quand même.

    Certes sur certaines musique, on entend presque rien, mais la guitar acoustique, piano, musiques classiques, on entend bien, sur britney spears… un peu moins 🙂

    Et je peux voir dire qu’il m’est arrivé d’écouter sur du mataus d’audiophile (ahhhhh advance acoustic), la même le même cd gravé avec un format flac joué avec une platine cd hifi (sony avec chassis qs) et une platine cd d’audiophile (encore advance acoustic 🙂 On entend la différence.

    Apres c’est clair que si vous avez une mini chaine, le mp3 suffit amplement et on entendra jamais la différence avec du flac.

    Apres chaque format en fonction de la musique pour son utilisation.

  30. Ah encore un petit détail que je n’avais pas vu.

    Le conseil de walt, est excellent, cela permet de tester votre mataus et votre oreille.

    C’est en faisant ce test précisément que je suis passé du mp3 au flac.

    Par contre moi je grave tout sur cd audio.

  31. +1 Pour le vinyle et la tête de lecture en Diamant (Oui Môsieur 😉 )

    Après, je préfère avoir des spectres sonores qui ne se sont pas fait broyé, et donc entendre les instruments donc les sonorités sont très faibles en fond (notamment avec du Within Temptation, ou Unsun), avoir des aiguës qui pique franchement moins les oreilles et des basses sonnant moins métallique.

    J’ai longtemps écouté du MP3 en pensant que ça changeais rien… après avoir trouvé du bon flac, et écouté ça attentivement (ou pas d’ailleurs, puisque sur certaines chansons, le changement de consonance est tellement frappant ^^), j’ai fini par passer au flac … A mort mon EHDD mais bon 😛

  32. Faudrait arrêter de se toucher le pipi avec votre FLAC. Si vous voulez vous autoconvaincre qu’il y a une différence entre le FLAC et le MP3 320, libre à vous. Mais arrêtez de dire que c’est une histoire de matos. J’ai fait plein de tests avec un cowon S9 auquel j’ai couplé des écouteur EarAudio à 200€ puis un casque Koss et enfin un Sennheiser. J’ai testé avec une squeezebox duet puis maintenant un pionner N-30 sur des enceintes Monitor Audio à 2500 roros la paire. Eh bien, aucune différence. Et j’écoute de tout, du classique, du metal (mélodique, prog, heavy,…), du rock, du hard, de la world musique et j’en passe… A 192 Kbps, oui j’entends une différence mais pas à 320.

  33. 100% daccor avec qualitystreet, en voyant tous les articles sur internet je m’y suis réellement intéresser a passer du mp3 au flac, et bien je fait bien plus de différence entre du 128k & du 320k en mp3 que ce dernier a du flac.

  34. Il y a les oreilles musicales et les autres… Avec un minimum d’entraînement, en jouant soi-même de la musique et en en écoutant régulièrement, je suis désolé mais la différence entre le 320 et le flac se fait tout de suite sentir, avec le matériel adéquat. Et je vois pas pourquoi écouter en flac serait du snobisme, pour moi cet argument est avant tout un prétexte pour justifier une oreille non affûtée.

    Le matériel cher ultra-sofistiqué ne sert à rien si le fichier d’origine est à chier, les pertes n’en seront que plus audibles. Et certains casques sont plus compatibles avec certains lecteurs qui eux-même sont plus compatibles avec certains types de musiques, égalisés de multiples façons.

    Aujourd’hui le business de la musique nous impose le mp3 car c’est super pratique, plus léger et j’en passe. Itunes par exemple propose au max du 128, vous trouvez ça normal? La société actuelle mise surtout sur la capacité de stockage, du coup ah bah oui vous comprenez faut tout réduire à 128 pour tout caser dans le lecteur! Et ceux qui font ça prétendent aimer la musique, pour moi c’est une insulte. On passe à côté de toutes les subtilités du morceau. D’un autre côté je peux comprendre, le mp3 est plus facile à trouver et à télécharger illégalement…

    Enfin bon, si la « démocratisation technologique » nous habituait au lossless et non au mp3, les auditeurs sentiraient de suite la différence et cet article n’aurait même pas lieu d’être.

    Désolé pour le coup de gueule mais c’est le genre d’article qui m’énerve.

  35. Et désolé aussi de te contredire QualityStreet, j’ai également un cowon, le j3, qui est niveau qualité audio très proche du S9, j’ai testé tous les genres musicaux, avec le Koss porta-pro et le Sennheiser px100 (par contre je n’ai pas de EarAudio à 200€, d’ailleurs on aurait pu se passer de cette précision car elle inutile, le prix n’étant pas proportionnel à la qualité). Bref tout ça pour dire qu’en ce qui me concerne, la flac fait toute la différence même avec du 320.
    Note: Bien sûr, je l’accorde, certaines circonstances comme la voiture ou le bruit environnant rendent le flac inutile.

  36. Mais surtout, comme l’a si bien dit Hum à plusieurs reprises, le FLAC permet d’avoir une source de qualité irréprochable ou presque, et donc de se ré-encoder à l’envi les pistes dans le format de son choix.
    Je vois ça comme un fichier photo : un tiff (ou un bmp) sera certes volumineux, mais la qualité originelle sera là, à la différence d’un jpeg qui, même avec la valeur la plus faible,propose une compression malgré tout destructive.
    retoucher des photos en jpeg puis les resauver en jpeg, au bout de 4 ou 5 manips le fichier est inutilisable.
    Je pense qu’il en est de même pour le FLAC/MP3 : ils ont à mes yeux des usages différenciés et chacun d’eux a son utilité propre (pouyr le mp3 restons sérieux à mini 192k ! même avec une carte son pourrie et un casque qui l’est encore plus, j’entends une différence flagrante).
    Pour les audiophiles (ceux qui écoutent le concerto pour violon de Tchaikovsky devant la cheminée, avec le setter irlandais à ses pieds),le FLAC s’impose sur du très bon matos… (comment ça je donne dans le cliché??? j’ai pas parlé du cigare, de la robe d’intérieur et du verre de scotch !)
    Pour les « audiophiles » comme moi, qui écoutent de la musique en faisant autre chose et pas (assez) souvent juste pour écouter, Tchaikovsky ou non, setter ou pas, un ogg ou mp3 bien propre pourra suffire je suppose, mais le FLAC garantira la qualité de la source, donc les différents formats devront cohabiter (au prix du Go maintenant, où est le pb ?)
    Pour les amateurs de soupe Universal ou de lady Gaga à l’exclusion d’autres genres musicaux, les gros boomers de la voiture font l’affaire (et oui encore un cliché !)
    bon we ! (c’est vendredi)

  37. Rétroliens : YouTube, je t’emmerde « Le bloc-notes de Gee

  38. Il faut avoir du matériel de qualité pour entendre une différence entre du FLAC et un MP3 en 320.
    J’ai du matériel de qualité. Parfois, j’entends une différence, parfois rien.
    Quand j’entends une différence, j’ai remarqué que c’est sur des enregistrements de très bonne qualité.

  39. « De toute façon, le seul truc vrai, c’est le vinyle (et paf, un autre troll :p). »

    Ce n’est pas un troll, c’est juste la vérité absolue.
    Le numérique c’est de la merde.
    (vivement le retour de la péloche en photo et au ciné, tiens…)

  40. Désolé mais sur les sons extrêmes, on entend et voit la différence!!!
    ça sature, grésille à mort, ça crache et ça fait tout simplement mal!!
    et quand ça fait ça, tu passe au flac et là miracle: y’a pu!

    de plus dans le doute ai fait écouter façon avant/après sans préciser ni mettre toujours dans le même ordre et la plupart des personnes ont distingué une nette différence!
    pas toutes je le reconnais.

    Et puis ai fait écouter ça sur minimum ma soundlink mini de Bose quoi…

    évidemment si on écoute de la m… sur de la m… faut pas s’étonner de ne pas faire de différence surtout au delà de l’habitue avec des tympans de sourd abîmés et avec perte auditive conséquente!!!

  41. Aucune radio française ne diffuse ses programmes en FLAC actuellement.
    Enfin, aucune jusqu’à aujourd’hui car SPAM, la webradio francophone de référence depuis 2001 vient de lancer son propre flux audio en FLAC. C’est la 1ère radio en France à le proposer. Vous pouvez l’écouter sur ce lien, à intégrer à un lecteur multimédia de type VLC : SPAM

    Tentez l’expérience, la différence avec les flux standards MP3 est flagrante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*