e-Surveillance

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (19 votes cast)

Article pour le Framablog.

Pour plus d’infos, comme toujours, il y a Numerama.

Bref, je trouve quand même cela très ironique venant de Google (un peu comme si Hadopi lançait un appel à la diffusion de la culture – oh wait).

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (19 votes cast)
e-Surveillance, 5.0 out of 5 based on 19 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

12 commentaires à propos de “e-Surveillance”

  1. Et critiquer les tendances de google alors que les sources de la page contiennent des appels à googleapis, c’est pas ironique ?

    Bon, en même temps, chez moi, googleapis, google-analytics et autres sont blacklistés, alors…

  2. Mais non, tu n’as rien compris ! Ce que Google conteste c’est que ce soit l’état fédéral qui surveille ! Aux États-Unis, pays libéral, il est inconcevable qu’autre chose qu’une entreprise privée ait autant de pouvoir !

    😉

  3. Sinon c’est vrai ca, Gee, pourquoi tu utilise ses saloperies de googleapis et compagnie?

  4. Sinon c’est vrai ca, Gee, pourquoi tu utilise ses saloperies de googleapis et compagnie?

    Parce que google sait bien référencer les contenus, et s’en passer c’est se priver d’une bonne visibilité…

  5. Oh lala « il faut être cohérent ».

    Quand on fait quelque chose on ne peu critiquer ensuite ? Alors une grande majorité des Français ne sont pas cohérent après avoir voté Sarko …
    Faut être un peu ouvert !!

  6. Je sais que c’est plus vendredi, mais je voulais quand même apporter une petite nuance dans la guerre de religions qui a éclaté par ma faute (désolé)…

    Alors, sans vouloir troller (enfin, un peu, mais pas plus que d’habitude), il y a une différence entre google search et googleapis.

    Utiliser google search, c’est légitime. Ils ont un quasi-monopole, on ne peut pas se permettre d’être mal référencé.
    C’est triste, mais c’est comme ça.

    Googleapis, par contre, c’est une plaie. Ça n’apporte rien (économiser 100ko en utilisant le JQuery hébergé chez google, quel bénéfice !), et ça permet à google de suivre tout le monde à la trace (referer, mon ami, dis-moi d’où je viens !), même quand le visiteur n’est pas passé par google search (ex : bookmarks).
    Un peu comme le bouton « j’aime » de faceplouc…

  7. @lestat

    Aucun rapport.

    Mais tant bien même, oui.

    Depuis le début je disais que ceux qui voteraient sarko etaient des cons et s’en mordraient les doigts le lendemain.

    Ouvert?

    Je préfère etre libre…

    Je trouve très bien de finir sur ce petit jeu de mot 🙂

    +1 Troller

    Tfacon j’ai blacklister ces merdouilles moi aussi.
    Et si le site marche pas ou pas comme il faut, son auteur perd un visiteur et gagne en mauvaise pub, voila tout.

  8. Ah et sinon, 52% de votants et d’inscrit, et seulement ceux ci, ont voter sarko.

    Moi j’appelle pas ca une « grande majorité ».

  9. Désolé de répondre avec quelques jours de retards (j’ai aussi laissé un commentaire à ce sujet sur l’article du Framablog).

    Pour être totalement honnête, la présence de googleapis sur ce site est principalement due à… de la flemme. En fait, comme vous le savez sans doute, je ne fais pratiquement pas de programmation web (à part bidouiller un CSS et deux PHP pour avoir la tête de blog que je veux), tout est géré via un WordPress et ses plug-ins. J’avais effectivement remarqué la présence de ce GoogleApis qui est très probablement utilisé par un des (nombreux) plug-ins que j’utilise. Je ne sais pas lequel, mais c’est dans ma TODO list de chercher le plug-in fautif et de voir si par hasard je ne peux pas le remplacer par un truc moins googlisé.

    Quant à google-analytics, je suppose qu’il est utilisé par le système de stats de WordPress. Là aussi, il faudra que je cherche des solutions alternatives, mais j’ai de gros doutes à ce sujet (c’est malheureusement l’une des rares solutions efficaces et simples).

    Bref, il faut que je vois ce que je peux améliorer pour me passer au maximum de ces sites…

    Maintenant, pour ce qui est de la supposée contradiction de critiquer Google en utilisant effectivement ces outils, je copie-colle ce que j’avais dit sur Framablog :

    «
    J’ai toujours fait preuve de bonne foi en reconnaissant la bonne (voire très bonne) qualité des services que propose Google (ce n’est pas un hasard si j’en utilise – et Framasoft aussi).

    Simplement, il ne me semble pas avoir signé de contrat en lettres de sang m’obligeant à dire amen à tout ce que fait cette entreprise sous prétexte que j’utilise ses services, et m’interdisant ainsi toute critique à son égard. Ne plus utiliser les services de Google, on aimerait tous, on y travaille pour certains points, mais comme c’est dit dans le forum donné en lien par pyg, il faudra plus que des « yaka fokon » pour que ça puisse changer vraiment.
    »

    Voilà, encore désolé pour la réponse tardive 😉