Business Software Alliance

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (17 votes cast)

Article pour le Framablog.

La campagne d’affichage a lieu à Marseille, vous pouvez en savoir plus sur Numérama ou sur 01net.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (17 votes cast)
Business Software Alliance, 5.0 out of 5 based on 17 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

15 commentaires à propos de “Business Software Alliance”

  1. « Un logiciel installé = une licence payée. »
    (affiche éditée par mon université pour nous « sensibiliser » au piratage)

    D’où l’on déduit aisément que les utilisateurs de logiciels libres sont des pirates, vu qu’ils ne payent pas. (comme… mon université, qui maintient un FTP pour Debian)

  2. Ce n’est que trop vrai, hors les logiciels libres ont la cote, linux pas telement à cause des difficulté (hard gamer avec wine qui marche pas toujours, …), et les lenteurs (X11 commence à étre vieux), et linux viens du monde serveur, il est pas encore au point coté desktop/laptop.

  3. supercopier ne voudrait tu pas parler de GNU/linux plutôt ?
    de rien :p

  4. Je ne partage pas ton avis sur le fait de pirater ou non les logiciels propriétaires. Pour moi je ne me vois pas demander le respect des licences que j’utilise (GPL, BSD, MIT, RABL, etc) et ne pas garder ce principe pour les logiciels privateurs.

  5. yoko : Mais je vois pas ou tu vois ça ? J’suis parfaitement d’accord avec toi et je pense que Gee aussi.

  6. L’affiche est encore plus marrante quand on croit que le nez du type est en fait sa bouche.

    :)|

    @yoko :

    « je ne me vois pas demander le respect des licences que j’utilise (GPL, BSD, MIT, RABL, etc) et ne pas garder ce principe pour les logiciels privateurs. »

    En fait ça peut être cohérent quand on considère que les restrictions imposées par les licences libre (Attribution, copyleft…) ne nuisent pas à la liberté de l’utilisateur.

    Pour rappel, rms lui-même considère qu’il vaut mieux violer la licence d’un logiciel privateur que la respecter. Même s’il précise tout de suite après que les libertés accordées par le piratage sont insuffisantes, et qu’il vaut donc mieux toujours utiliser des logiciels libres. 😉

  7. @gnuzer
    Ahah, effectivement tu m’as fait voir mon propre dessin sous un autre angle (faut dire que mes persos ne sont *vraiment* pas faits pour être vus de face). Du coup le mec a l’air béat au lieu d’être blasé ^^

    Et effectivement pour le respect de la licence, tu as raison, Stallman préconise la politique du « moindre mal » : en gros si tu respectes pas la licence proprio, tu violes le contrat avec l’entrepise (pas bien), et si tu la respectes, ils ont un contrôle sur toi et tu n’es plus libre – par exemple – de partager le logiciel avec des amis (encore moins bien). Du coup mieux vaut le pirater, mais c’est tout de même mal, donc il vaut mieux utiliser des logiciels libres :p

  8. Façon, moi je dit, le meilleur jeu vidéo, c’est Tetris, et ceux qui sont graphiquement peu puissant (Game boy color), donc, niveau soucis compatibilité sous Linux des jeux, je m’en fiche.

  9. Aha en fait ils sont en train de dire qu’on peut devenir ami avec le juge, donc le corrompre 😀

  10. Pour dévier l’affiche tout en lui donnant raison, il suffit d’ajouter un commentaire dessus, du style « pour vous éviter ça, utilisez des logiciels libres et gratuits ! »

    Qui lance la production des bandeaux à coller sur les affiches existantes ? 😛

  11. pour être précis, RMS a dit (à Strasbourg, aux RMLL), par rapport au partage des logiciels privateurs, que tu as deux choix quand un ami te demande de lui donner un logiciel privateur :
    1. tu lui donne et tu ne respecte pas la licence,
    2. tu ne lui donne pas et tu perds un ami.
    Entre les deux, il faut choisir le moindre mal et un ami c’est important 😉

    Bref, voila voila 🙂

  12. Moi j’aime bien la politique de Dassault Systèmes à ce sujet : dans Catia V5, un de leurs logiciels les plus utilisés (et je pense le plus cher quand on veut avoir toutes les options, si je ne m’abuse à côté Photoshop ça fait œuvre de charité), il ont mit un espion qui leur permet de savoir si quelqu’un utilise une version crackée. Quand ils y voient un particulier, ils s’en foutent. L’étudiant qui veut pouvoir avancer son travail chez lui (ouais, je crois que ça existe des étudiants qui travaillent, j’en ai pas encore vu mais une légende raconte que… enfin je m’égare), le mec qui veut s’entrainer pour mieux passer le test que l’entreprise lui fera faire lors de son entretien d’embauche, ou tout simplement celui qui a envie de s’amuser à modéliser des trucs chez lui (ouais, ça arrive), il aurait pas acheté de licence de toute façon, donc ça fait rien qu’il le télécharge illégalement. Par contre, si ils chopent une version crackée dans une entreprise, ça peut faire mal.
    Bon, si ils étaient vraiment cools ils auraient poussé le raisonnement jusqu’au bout et auraient mit des licences gratuites à disposition des particuliers, mais c’est déjà bien, on voit qu’ils réfléchissent un peu.
    Parce que là, contrairement à ‘toshop, tu peux toujours courir pour avoir un équivalent libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*