90%

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.7/5 (24 votes cast)

Bon, la baisse de 30% pour tous les ministres est quand même une bonne chose. Ne serait-ce que pour le symbole (et on a beau dire que c’est une goutte dans l’océan, au final ça fera quand même quelques millions d’économisés).

Après, pour le président, honnêtement ils pourraient presque ne pas le payer ou le payer au SMIC… Avec tous les avantages qu’il y a à côté, le salaire correspond pratiquement à de l’argent de poche.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.7/5 (24 votes cast)
90%, 4.7 out of 5 based on 24 ratings

Si cet article vous a plu, vous devriez aussi lire :

19 commentaires à propos de “90%”

  1. et en dehors du fait que sa famille n’est pas vraiment issue du prolétariat…

  2. A l’époaque Marianne avait parlé de 206% finalement. Si c’est vrai, ça fait quand même près de 50% de plus que Chirac (sauf si on compte les détournements de fond et autres pots-de-vin, là Hollande est vraiment petit joueur).

  3. Euh j’ai foiré mon calcul, ça ferait plutôt +114%. Je crois…

  4. Sans vouloir etre negatif heureusement que les ministre recoivent 30% de moins parce que on a 10 ministre de plus que le dernier gouvernement sarkozy –) conclusion on s’est fait ….er le gouvernement hollande (sans compter les voitures de fonctions et tout le tintouin) coute plus que le dernier de sarko. Le changement en pire, oui !

  5. @Chenet david
    Les deux derniers gouvernements Fillon avaient respectivement 31 et 30 membres. Ce serait bien de vérifier avant de relayer la propagande de notre nouvelle opposition de droite.

  6. Mouais, 30% de moins. Après calculs journalistique (à prendre avec des pincettes donc !), ça ferait qu’environ 200 000 €…
    Par contre, notre Président a dit que tout ministre qui ne passerait pas les législatives quitterait le gouvernement. Ce qui signifie donc que les 30% en moins, avec le cumul des mandats, les ministres s’en cognent un peu !

  7. Après, pour le président, honnêtement ils pourraient presque ne pas le payer ou le payer au SMIC… Avec tous les avantages qu’il y a à côté, le salaire correspond pratiquement à de l’argent de poche. »

    Ou alors, on pourrait faire comme pour le maire de New York :
    cf lien.

    Ok, Hollande n’a pas une fortune estimée au miliard, mais comme la plupart de ces prédécesseurs, il a de quoi vivre bien au-dessus du seuil de pauvreté (contrairement à beaucoup de français).

    XD

  8. « on a 10 ministre de plus que le dernier gouvernement sarkozy »

    s/dernier/premier

    Premier gouvernement Fillon qui, soit dit en passant, n’a duré que jusqu’aux législatives. (soit un mois)

    Sauf, évidemment, si on met un point d’honneur à considérer qu’un poste de secrétaire d’état n’est définitivement pas la même chose qu’un poste de ministre délégué, auquel cas on passe effectivement de 25 à 35 ministres. (au lieu de 33 à 35 membres du gouvernement)

    « Avec tous les avantages qu’il y a à côté, le salaire correspond pratiquement à de l’argent de poche. »

    Sauf que cet argent de poche a une importance. Autant, pour un gouvernement qui se veut intègre ça ne devrait pas être un problème, mais imaginez une armée d’opportunistes payés à un prix symbolique aux commandes, et les risques de corruption qui en découlent.

  9. Dette du passage de sarkozy par lélysée = 500 MILLIARDS.

    Thx bb

  10. «et les risques de corruption qui en découlent.»

    J’ai pas l’impression que leur salaire eux et d’autres l’ait empêcher.

    Donc, fausse excuse.

  11. J’aurais préférer un article sur FacePlouc, j’ai l’impression qu’on est hors sujet là.
    C’est bon le Ps est passé ce sera un peu moins grave qu’avec l’ump mais ça restera… disons : « de la politique » laissons cela aux politichiens.
    Sinon j’admire ton travail Gee continue à nous parler de ce qu l’on connait : l’informatique.

    Banzaï!

  12. Et gnagnagna la politique et gnagnagna.

    Saches que tout est politique et que si tu ne t’occupes pas de la politique, elle, s’occupe de toi.

  13. « ou le payer au SMIC »
    Irréaliste (au moins dans un avenir proche).

    Par contre, il y a une mesure simple, pour (essayer de) reconnecter les politiques avec les gens normaux :

    Que toutes les indemnités (maires de petites villes, grande ville, conseiller general/regional, sénateur, député, ministre, président)
    soit données, de façon fixe, en X fois le SMIC
    (quart et demi-SMIC pour un maire d’un village de moins/plus de 500 habitants).

    Et même, de X fois le SMIC après impôt d’un célibataire [pas de part d abattement] :

    ainsi, ils ressentiront directement les modifications de hausse/baisse de prélèvements ou de hausse du SMIC, qu’ils votent.
    Et je suppose qu’alors, il évoluera d’une meilleure façon.

    En fait, sur le principe, ce sont des « charges » :
    Des actions que les citoyens rendent à la communauté pour le bien commun.

    Comme être juré, ou faire son service militaire (quand il existait), donc, sur le principe, on pourrait très bien ne pas payer les politiques, mais juste leur donner une (vraie) indemnité, telle que 90%-100% de son salaire/de ses gains mensuels moyens :

    Avoir une action politique officielle ne devrait pas être un métier, mais un état temporaire.

    Mais bon, cette 3eme modification est autant irréaliste, actuellement en france, que le président au SMIC.

  14. Pour comparer avec le gouvernement sortant (Fillon 3), il faut tenir compte des postes de secrétaire d’état (payé 13500€ contre 15000€ pour un ministre), et dans ce cas, le gouvernement Ayrault 1 couterait 96000€ de moins chaque année. Mais s’arrêter à ce calcul est une grave erreur, car la baisse de leurs salaires s’accompagne d’un important manque à gagner en impôts sur le revenu. Ainsi, l gouvernement Ayrault 1 rapportera 45000€ de moins en impôts que son prédécesseur. Ce qui réduit l’économie à 51000€. À l’échelle du budget du pays, c’est plus que négligeable…

  15. «Irréaliste»

    blabla

    Rien d’autre, je vois aucun arguments la dedans, de l’affirmation sans fond reprenant le rengaine du TINA.

    Les vrais sont solutions sont dans le non cumule de mandats, multiple ou successif, la politique n’est pas un métier.
    Donc au bout de 2 mandats on retourne au boulot comme tous le monde.
    Et ca tourne.

    La révocabilité.

    Une démocratie plus direct.

    etc

  16. @ anonyme

    rien-à-voir avec « tina »,
    qui est une façon de rejeter les autres solutions, car seule la sienne « serait possible »

    j’ai dis « irréaliste (au moins dans un proche avenir) »,
    car je vois difficilement Hollande prendre de telles mesures.

    irréaliste, pas infaisable,

    Joly ou Melenchon auraient pû prendre une telle mesure… mais, à moins que les législatives ne nous fournissent une énorme surprise, ils n’auront sans doute pas la majorité.

    L’Islande nous prouve que des grands changements sont faisables… mais quand il y a la volonté d’une majorité du peuple.

    Hollande a déjà raté le meilleur coût médiatique qu’il pouvait faire (en faisant son 1er voyage en allemagne de merkel) :
    il aurait pû, pour son 1er voyage, aller soit en grèce, soit en islande… ou dans n’importe lequel des PIIGS :

    Ces « petites économies », moquées par la city,
    mais qui ont, en leur rajoutant la france, plus de 60% de la population de l’UE, et plus de 55% de son PIB
    [donc plus importants que les bons élèves : allemagne, autriche, danemark, hollande, suède – (la GB, la belgique et la france sont entre les PIIGS et les « bons »… avec, selon les circonstances, la france et/ou la GB rattachables aux PIIGS)]

    un axe franco-espagno-italiano*-portugeais… dur à mettre en place, devrait guider la future économie européenne…
    à l’opposé d’un axe franco-allemand, avec Merkel aux commandes, qui mettrait encore plus dans la crise, plus de la moitié des européens… ceci pour aider le retraité allemand, qui a placé son argent à la banque…
    (vive l euro fort, l euromark…)

    p.s.
    ceci à beau être mon avis, c’est aussi l avis de nombreux économistes; de Bernard Maris, par exemple, mais aussi d’autres… dont je n’ai -malheureusement- pas les noms en tête.

    * bon… le remplaçant de Berlusconi, Mario Monti, sénateur à vie, propulsé de Goldman Sachs à son poste actuel, ne présage rien de bon…
    mais c’est plus dans la population italienne que j’ai -une légère- confiance, qu’en lui.

  17. Oh ok, autant pour moi alors. On est d’accord 🙂

    Oui pour tina c’est un peu dérivé m’enfin c’est l’idée.

  18. Notez que ça ne s’arrête pas après le départ de l’Élysée : l’ancien président Sarkozy est toujours payé, et très bien payé même, et continue à bénéficier d’avantages ahurissants, grâce au président Mitterrand qui avait institué cela pour le cas où il n’aurait pas été réélu — ce qui ne lui a certes pas servi, mais qui bénéficie bien à ses successeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*